• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Cercle Wagram: l'épouse de Jean-Angelo Guazzelli condamnée en appel

ILLUSTRATION - L'entrée du cercle Wagram / © MIGUEL MEDINA / AFP
ILLUSTRATION - L'entrée du cercle Wagram / © MIGUEL MEDINA / AFP

L'épouse de Jean-Angelo Guazzelli, considéré comme le cerveau du système mis en place à partir de 2008 au cercle Wagram, a été condamnée en appel jeudi à un an d'emprisonnement avec sursis pour non-justification de ressources dans cette affaire de détournements de fonds.

Par France 3 Corse ViaStella avec AFP

Valérie Dayde, qui avait été relaxée en première instance, a en outre vu une de ses villas confisquée. Elle est l'épouse du membre présumé du gang corse de "La Brise de mer" Jean-Angelo Guazzelli, lui-même condamné en novembre 2013 à trois ans de prison dont deux ferme dans cette affaire.

Cercle de jeu du XVIIe arrondissement de Paris, qui a compté jusqu'à 21.000 membres, le cercle Wagram a été fermé en juin 2011. Selon l'enquête, des millions d'euros, en liquide, répartis dans des enveloppes, ont transité du cercle à plusieurs de ses employés.

Ces enveloppes auraient également bénéficié aux membres du gang de "La Brise de mer", qui recevaient chacun entre 30.000 et 40.000 euros par mois provenant du cercle Wagram et du cercle Eldo, un autre cercle parisien tenu par la même équipe. Au total, plus de dix millions d'euros auraient transité depuis les cercles vers la Corse.

Plusieurs gérants ou employés du cercle avaient aussi été condamnés à des peines d'emprisonnement allant jusqu'à deux ans, assorties en partie de sursis.

En appel, l'un d'eux a vu sa peine allégée: Laurent Bastian, condamné en première instance à six mois de prison ferme notamment pour blanchiment d'argent, détention d'armes et de stupéfiants, a vu sa peine transformée en sursis dans sa totalité.

Présents à l'énoncé de la décision, Valérie Dayde comme Laurent Bastian – les deux seuls prévenus à l'encontre desquels le parquet avait fait appel dans cette affaire -- se sont refusés à tout commentaire.

Six mois avant sa fermeture, le cercle avait changé de direction après un putsch: l'équipe de Jean-Angelo Guazzelli avait été chassée par celle de Jean-Luc Germani. Ce dernier, autre figure du milieu corse, a été condamné à six ans de prison et 100.000 euros d'amende en juin dernier par la cour d'appel de Paris.

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus