Conflit social à Air Corsica : un accord trouvé entre pilotes et direction

Publié le
Écrit par Axelle Bouschon .

Les discussions ont porté leurs fruits : après plusieurs jours de conflit entre syndicat des pilotes et direction d'Air Corsica, notamment autour d'une revalorisation salariale pour l'année, un accord a été trouvé. Un consensus qui permet d'écarter pour quelques temps encore le spectre d'une grève des pilotes.

La fin d'un conflit opposant depuis plusieurs jours les pilotes au directoire d'Air Corsica. Réunis hier, lundi 26 septembre, les syndicats et la direction sont tombés sur un point d'accord, assurant le retour du calme social, et du fonctionnement normal de la compagnie.

L'inquiétude d'une grève générale - la première "en trente d'existence de l'entreprise", assuraient mercredi dernier les représentants des pilotes d'Air Corsica - est donc écartée - pour le moment -, et aucun préavis n'a été déposé.

Si le contenu exact des discussions n'est à cette heure pas encore connu, les dispositions qui avaient été décidées pour 2022, à savoir le versement d'une prime de 3.000 euros à tous les salariés, ont été "définitivement entérinées", a indiqué Luc Bereni, président du directoire, à Corse-Matin.

Des dispositions qui ont été approuvées par l'ensemble des organisations syndicales de l'entreprise, y compris celle des pilotes, détaille Luc Bereni, qui précise que la prime en question sera versée dans les prochains jours. En parallèle, les discussions pour l'année 2023 ont été entamées, et ont permis d'arriver "à un consensus afin de procéder à terme à une revalorisation salariale de toutes les catégories de personnels."

Celle-ci se fera "étape par étape, car l'important est de préserver les équilibres économiques de l'entreprise afin de se préparer à l'échéance du renouvellement de la délégation de service public (2024-2027)." Une approche "solidaire, pertinente et mesurée", conclut le président du directoire dans les colonnes de Corse-Matin, et un accord qui "coche toutes les cases. Nous allons ensemble dans la même direction, celle de la pérennité de notre modèle économique dédié au développement de notre territoire dans l'intérêt de tous nos clients, qu'ils soient insulaires ou visiteurs."

Mouvement social

Pour rappel, le 18 septembre dernier, 22 des 110 pilotes Air Corsica avaient fait usage de leur jour "joker" - soit un jour négocié dans leur convention sociale, leur permettant de déposer chaque année, un jour de repos quand ils le souhaitent, sur simple délai de 48h -, impactant de façon conséquente l'activité de la compagnie aérienne.

Plusieurs vols avaient dû être annulés au départ d'Ajaccio, des centaines de passagers avaient dû être transportés à l'aéroport de Bastia-Poretta, et plusieurs gros-porteurs avaient été affrétés en urgence. En cause, un mouvement social, lié en majeure partie à un différend entre syndicat des pilotes et direction sur la revalorisation des salaires de base. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité