Un conseiller territorial de Corse démissionne du Front national qu'il juge "ultra-jacobin"

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Corse ViaStella avec AFP
Archive
Archive © PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

L'un des quatre conseillers territoriaux Front national à l'assemblée de Corse, Christophe Canioni, a annoncé mercredi à Ajaccio sa démission de ce parti auquel il reproche son "ultra jacobinisme".

"Je refuse de rester dans un mouvement caractérisé par son déni de la réalité insulaire aux plans institutionnel, économique, social et culturel", a déclaré
M. Canioni à l'AFP.

Il reproche notamment au FN, auquel il a adhéré en 1990, de "se situer dans un schéma rétrograde ultra-jacobin"

"Ultra-jacobin"

L'élu, qui conduisait la liste du Front national en 2015 et avait réalisé 9,09%, a précisé qu'il demeurait conseiller territorial, non inscrit, jusqu'au terme de
son mandat, en décembre prochain.  

Le FN compte donc désormais trois élus sur les 51 de l'assemblée de Corse.

Historien, écrivain et éditeur résidant à Bastia, M. Canioni a annoncé que le courant "corsiste" (défense des intérêts de la Corse) qu'il avait initié en 2015 "Avvene Corsu" (avenir corse) "devient un parti politique, autonomiste et de droite engagé dans l'évolution des institutions de la Corse".

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.