Coronavirus : Jean-Guy Talamoni veut préparer le déconfinement de manière autonome

Publié le Mis à jour le

Prendre en compte les particularités de la Corse pour mieux gérer la crise. C'est ce que réclame le président de l'assemblée de Corse à Paris depuis le début de l'épidémie. Il veut désormais que l'île ait le processus de déconfinement entre les mains. 

Jean-Guy Talamoni n'avait pas manqué l'occasion, au sortir du discours d'Emmanuel Macron, le 13 avril dernier, de manifester son désaccord avec la politique menée par Paris. 
La décision de rouvrir les établissements scolaires le 11 mai prochain avait cristallisé son mécontentement, mais elle ne faisait qu'illustrer, pour lui, "les erreurs avérées, notamment dans la gestion du début de crise en Corse".
 cebook  

Pour le président de l'Assemblée de Corse, il appartient "aux pouvoirs publics corses et aux syndicats et organisations insulaires, et à eux seuls, de définir la stratégie de levée du confinement."

C'est pourquoi, dans un rapport, Jean-Guy Talamoni annonce qu'il va mettre en place un comité de préfiguration du déconfinement en Corse, qui formulera "des recommandations dans les différents secteurs d’activité, en concertation avec les acteurs concernés, et qu’il coordonne la reprise de l’activité économique, scolaire et sociale dans le respect des mesures de sécurité pour la population de l’île".

 


Ce comité serait composé de :

  • Le Président de l’Assemblée de Corse
  • Le Président du Conseil exécutif
  • Les présidents des groupes de l’Assemblée de Corse
  • Le Président du CESEC
  • Un vice-président de l’Assemblea di a Giuventù, de l’URPS, de l’Université de Corse, des Ordres des médecins et de l’Associu Corsu di a Salute
Le but est clair, que les conditions du déconfinement soient arrêtées par les institutions de l'île.
 

Rapport de Jean-Guy Talamoni concernant le déconfinement en Corse


Le rapport liste deux pages de raisons que l'Assemblée de Corse devrait prendre en compte lors de la délibération à laquelle il sera soumis, lors de la session du 24 avril prochain. 

Parmi elles, 
  • "Les caractéristiques géographiques, démographiques et sanitaires de la Corse
  • Les propos contradictoires des ministres suite à la déclaration du Président de la République
  • La gestion hyper-centralisée de la crise du Covid-19 par la France
  • L’attitude persistante de l’Etat, s’agissant du refus d’étendre le cadre de prescription de la chloroquine
  • L’impact économique et social du confinement"
 

Convaincre l'hémicycle ajaccien, c'est une chose. 
Arriver à faire accepter à Paris l'idée que les choses, en matière de déconfienment, se décident sur place, c'en sera une autre.


 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité