Coronavirus et bac : en Corse, face aux nouvelles modalités d'obtention, les élèves semblent sereins

Face à l'épidémie de Coronavirus, les épreuves du bac n'auront pas lieu. En Corse, cette décision ne semblent pas inquiéter les élèves. / © BELPRESS/MAXPPP
Face à l'épidémie de Coronavirus, les épreuves du bac n'auront pas lieu. En Corse, cette décision ne semblent pas inquiéter les élèves. / © BELPRESS/MAXPPP

Cette année, suite à l'épidémie de Coronavirus, les épreuves du baccalauréat n'auront pas lieu. Le 3 avril dernier, le ministre de l'Education nationale a annoncé de nouvelles modalités d'obtention du diplômes qui ne semblent pas destabiliser les élèves corses. 

Par Audrey Altimare

« On attendait depuis un bon moment que le ministre parle, on était dans le flou », témoigne Romain Lenoir, élève de terminale S au lycée Montesoro de Bastia. C’est chose faite le 2 avril. Face à la crise du Coronavirus, le Premier ministre annonce que les épreuves du Bac 2020 n’auront pas lieu. Cette année, le diplôme s’obtiendra grâce au contrôle continu

Le lendemain, le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, en précise les nouvelles modalités. Le Bac sera validé grâce aux notes du premier et du deuxième trimestre. « Maintenant, on est fixé. J’ai calculé, avec les notes du bac français l’année dernière et celles de cette année, je pense avoir mon bac », explique le lycéen. 

 
Coronavirus et bac : les réactions aux nouvelles modalités d'obtention en Corse
Intervenants - Barbara Pianelli-Balisoni, Candidate au bac ; Julie Benetti, rectrice de l'Académie de Corse ; Denis Luciani, " Associu di Parenti Corsi" Equipe - Marie-Françoise Stefani, Franck Rombaldi.
 

L’assiduité, condition d’obtention du diplôme


Même sans épreuves, Romain continue à « travailler normalement » à distance, et poursuit les échanges de devoirs avec ses professeurs. « Si on peut retourner au lycée en mai, c’est bien, sinon on suivra les cours depuis chez nous jusqu’au 4 juillet », assure-t-il. 

Car Jean-Michel Blanquer a aussi imposé l’assiduité comme condition d’obtention du diplôme. Et certains élèves y voient une chance supplémentaire. « Avec cette annonce, les élèves moyens travaillent encore plus. Ça ne nous décourage pas et on ne va pas moins travailler », affirme Romain. 
 

Des parents d’élèves satisfaits


Denis Luciani est parent d’élève et membre de l’ « Associu di parenti corsi ». Pour lui, « c’est une mesure qui va dans le bon sens. » 

Face à une année scolaire jugée anormale, et d’une période de confinement dont personne ne connaît la date de fin, il estime « qu’on ne pouvait pas tenir des examens, la situation sanitaire était hypothétique, y compris pour le mois de juin. »

Face à la situation, et dans un souci « d’égalité et d’équité entre tous les candidats», affirme la rectrice de Corse, Julie Benetti, le ministre de l’Education nationale souhaite la tenue d’un jury d’harmonisation
 

Un site pour répondre aux questions

La crise du Coronavirus impacte la tenue de tous les examens nationaux, dont le brevet des collèges. 
Le site du ministère de l'Education nationale a mis en place une page de questions/réponses afin de guider au mieux les collégiens, les lycéens et leurs parents dans leurs interrogations (education.gouv.fr/bac-brevet-2020-les-reponses-vos-questions-303348). 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus