• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Corse : 145 millions d'euros de fonds européens octroyés jusqu'en 2020 pour le plan de développement rural

En ajoutant les aides de l'Etat et de la collectivité territoriale, ce sont en tout 240 millions qui seront consacrés au développement rural dans / © MaxPPP
En ajoutant les aides de l'Etat et de la collectivité territoriale, ce sont en tout 240 millions qui seront consacrés au développement rural dans / © MaxPPP

Une enveloppe de 145 millions d'euros a été accordée par la commission européenne pour le plan de développement rural de la Corse jusqu'en 2020. Ces fonds seront surtout consacrés à l'indemnité compensatrice de handicap naturel, l'installation des jeunes et la mobilisation de terres agricoles.

Par France 3 Corse

La commission européenne a adopté, ce mardi, le plan de développement rural de la Corse jusqu'en 2020. Les investissement agricoles dans l'île ont été fixés à 145 millions d'euros de fonds européens, soit 52 millions d'euros de plus que lors du plan précédent.

Des fonds surtout consacrés à l'indemnité compensatrice de handicap naturel

La moitié de cette enveloppe financière sera octroyée à l'indemnité compensatrice de handicap naturel. "Les agriculteurs bénéficient de cette indemnité qui leur permet de maintenir leurs activités dans des milieux difficiles comme en montagne ou en moyenne montagne avec des surcoûts liés aux transports ou à la l'alimentation animale avec des terrains relativement pauvres" explique Jean-Louis Luciani, le président de l'ODARC.

L'installation des jeunes, deuxième axe prioritaire

Sur les 145 millions d'euros de fonds européens, une importante partie sera également octroyée à l'installation des jeunes agriculteurs en Corse. "Une dotation sera octroyée aux jeunes agriculteurs pour les inciter à s'installer et pour les accompagner. Au travers de ces fonds européens, qui seront complétés par des fonds régionaux, les jeunes seront fortement accompagnés, à hauteur de 50 à 70 000 euros selon les cas de figure" indique Jean-Louis Luciani.

Davantage de terres pour les agriculteurs

Avec l'attribution de 52 millions d'euros supplémentaires par rapport au plan de développement rural précédent, des efforts seront aussi faits pour mobiliser davantage de terres pour les agriculteurs notamment dans les zones de montagne.

Les associations foncières pastorales, qui fédèrent des propriétés tombées en indivision, seront favorisées. "Des taux pouvant aller jusqu'à 100% pourront être mobilisés" assure le président de l'ODARC. 

En ajoutant les aides de l'Etat et de la collectivité territoriale, ce sont en tout 240 millions qui seront consacrés au développement rural dans l'ile sur 7 ans.

agriculture

 

Sur le même sujet

Entretien avec Anna-Livia Donati, Santa di u Niolu

Les + Lus