• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Corse : avec ceux qui travaillent le 1er janvier

Ils sont pompiers, conducteurs de bus, buralistes ou journalistes, à Bastia ou Ajaccio ; ils ont travaillé ce 1er janvier, pourtant férié.
 

Par P.S.

Les effectifs sont réduits mais férié ou pas le service des bus est assuré à Bastia. La nuit a été courte.

Toujours à Bastia, un buraliste est ouvert tous les jours de 7h à minuit. Fumeurs invétérés ou joueurs en quête du gros lot, la clientèle afflue.

Chez nos confrères de RCFM, ceux qui font noël se reposent le jour de l'an. La récupération des fériés est lissée sur toute l'année. Comme toujours, l'actualité fluctue.
Corse : avec ceux qui travaillent le 1er janvier
Intervenants - Daniel , chauffeur de bus // Philippe, buraliste // Patrick Vinciguerra, journaliste // Jean-Claude Susini, agent de la Capa (Communauté d'agglomération du pays ajaccien) // Pierre Battisitni, adjudant chef des pompiers à la caserne d''Ajaccio Equipe - Dpominique Moret, Sébastien Bonifay, François-Albert Bernardi, Thierry Guespin

Dans le pays ajaccien, le ramassage des ordures se fait sur la base du volontariat. Le taux de rémunération est plus élevé, l'activité est plus dense aussi.

Pour les pompiers la paye est identique à celle d'un jour ordinaire. A Ajaccio, le réveillon a été calme avec un pic au cœur de la nuit
Des renforts avaient été prévus, 24 équipes au lieu de 20. A présent, l'heure est au repos.


 

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus