[Corse] Confinement et vie de couple : l’amour en cage  

Depuis presque dix jours, notre santé passe par le confinement, c’est-à-dire se tenir isolé des autres, et du coronavirus. Mais cela signifie vivre confiné avec l’autre, « sa moitié », à temps plein. / © PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP
Depuis presque dix jours, notre santé passe par le confinement, c’est-à-dire se tenir isolé des autres, et du coronavirus. Mais cela signifie vivre confiné avec l’autre, « sa moitié », à temps plein. / © PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP

Le gouvernement a annoncé le confinement généralisé, mardi 17 mars, pour limiter la propagation du Coronavirus. Ainsi depuis sept jours, les couples vivent 24/24h et 7/7j ensemble. Les conseils de Laurine Alessandri, psychologue coach certifiée, pour que tout se passe au mieux.

Par Célia Petroni (Édité par Audrey Altimare)

Depuis presque dix jours, en Corse comme partout ailleurs, notre santé passe par le confinement, c’est-à-dire se tenir isolé des autres, et du coronavirus. Mais cela signifie vivre confiné avec l’autre, « sa moitié », à temps plein. Qu’en est-il de la vie de couple et du confinement ? En Chine, point de départ du Covid-19, c’est une épidémie de divorce qui sévit aujourd’hui.

 


Pour ne pas suivre cette courbe, nous avons demandé conseil à Laurine Alessandri, psychologue coach certifiée, pour que tout se passe au mieux.
 
  • Pourquoi le confinement risque-il de mettre les couples à rude épreuve?
Laurine Alessandri : N’imaginez pas que le couple en confinement, ça passe ou ça casse. C’est effectivement une mise à l’épreuve, car nous n’avons pas l’habitude de nous côtoyer H24, sept jours sur sept.  Rousseau écrivait « La liberté consiste moins à faire sa volonté qu’à ne pas être soumis à celle d’autrui », et Sartre de conclure « l’enfer c’est les autres »… Prenez une grande inspiration, et soufflez : il s’agit là de l’équilibre instable entre soi-même, la liberté et les autres. Il faut composer entre indépendance et complicité. Considérez le confinement comme un défi civique et amoureux. »

 
 
  • Comment gérer le confinement à deux pour qu’il se passe au mieux?
L.A. : Un seul mot d’ordre : planifier! Organisez-vous, c’est le moment où jamais de reconsidérer la répartition des tâches ménagères qui incombent encore trop souvent aux femmes. Exemple : si l’un s’occupe de vider le lave-vaisselle, l’autre peut se charger du linge. Autre idée : challengez-vous ! Certains de mes patients m’ont confié commencer à s’ennuyer dans leur studio, et ils inventent régulièrement des défis qu’ils partagent avec leurs amis sur les réseaux sociaux. Exemple : faire trois pompes avec sa copine sur le dos! Les challenges à deux, c’est ludique, ça permet de renforcer le couple et de passer le temps.

 
 
  • Comment conserver un espace vital en étant confiné?
L.A. : Pour gérer cette promiscuité imposée, quelques astuces : essayez de délimiter et respecter des espaces de vie particuliers, ne pas s’éparpiller : le lit ne doit pas se transformer en bureau, ou la salle de bain en salle de réunion. En situation de confinement, comme dans le quotidien, il est conseillé de ne pas accaparer les lieux de vie incontournables. En quarantaine, il est possible que votre conjoint poursuive son activité en télétravail, et si vous découvrez cette partie inconnue de la vie de l’autre, ne jugez en aucun cas sa façon de travailler ! Si vous devez vous occuper de vos enfants, essayez de le faire à tour de rôle, pour que chacun puisse accomplir ses obligations. Et une fois ou deux par jour, accordez-vous une activité solo : prenez un bain, lisez un livre,  faites du sport, regardez votre série et pas celle de votre moitié. Allez marcher seul (avec votre attestation de sortie), ou appelez vos proches ! 
 
 
  • Comment garantir l’intimité et le désir quand un des deux membres du couples doit sortir et prendre le risque d’être exposé au virus?
L.A. : Dialoguez, parlez de vos craintes pour les évacuer. Si votre partenaire faiblit, a des coup de blues, est irritable, ne lui reprochez pas mais essayez de l’écouter ou accordez lui un moment de solitude. Essayez de désamorcer rapidement le conflit, car plus encore en confinement, il vous faudra apprendre à mettre de l’eau dans votre vin. Il faut gérer ses émotions, ne pas régler ses comptes à chaud. Pensez à respirer profondément. Puis cocoonez-vous, chouchoutez-vous à deux ! Massages, bains, et plus si affinités. Certains de mes patients m’ont confié n’avoir jamais été si proches. Le confinement, ça peut aussi avoir du bon. »
 
  • Et après ?
L.A. : Oui, il y aura un après. Il faudra réapprendre à vivre libres et sans l’autre. Le couple, comme l’individu, ressortira de cette expérience implacablement changé, psychologiquement, émotionnellement et cognitivement. Des nouveaux comportements seront gardés, des mauvaises habitudes abandonnées. Il est possible qu’il y  ait un boom de « bébés confinement ». Si les chinois ont spontanément demandé le divorce certains se sont ravisés. Car s’ils ont été enfermés ensemble, ils ont aussi été heureux. Traverser une épreuve, ça ressert les liens, ça rend l’amour plus fort.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus