Ajaccio: un coup de jeune à des rasoirs d'un autre temps

Anthony Vero jette un dernier coup d'oeil au rasoir japonais Kamisori qu'il vient de terminer / © Via Stella
Anthony Vero jette un dernier coup d'oeil au rasoir japonais Kamisori qu'il vient de terminer / © Via Stella

Anthony Vero est coutelier et forgeron. Par passion, il produit des rasoirs droit, qu'on appelle aussi rasoirs sabre, ou coupe-choux...Des pièces originales qui trouvent preneur bien au-delà des frontières de l'île. 

Par Sébastien Bonifay

C'est pas un objet qu'on peut mettre dans toutes les mains, c'est extrêmement tranchant, alors ça n’a pas très bonne réputation. Quand je dis que j’en utilise les gens sont étonnés, ils pensent que c'est dangereux…

Un grand sourire illumine le visage d’Anthony Vero.
Le jeune coutelier ajaccien n’a rien du tueur à gages déguisé en barbier qui coupe par surprise la gorge d’un capo mafioso venu se faire raser dans un salon de Little Italy…
 
Anthony Vero à la manoeuvre pour donner à son prochain rasoir la forme qu'il désire / © Viastella
Anthony Vero à la manoeuvre pour donner à son prochain rasoir la forme qu'il désire / © Viastella


Les clichés ont la vie dure, et puis Anthony, lui, n’est pas barbier. Les rasoirs droit, appelés familièrement coupe-choux, il les utilise uniquement dans sa salle de bains.

Et puis surtout, il les fabrique.
Il est coutelier et forgeron, et les coupe-choux, c’est presqu’un hobby :

Je fabrique ces rasoirs par passion, j'avance à mon rythme, ce n'est pas un impératif pour moi de devoir sortir plusieurs pièces, je voyage léger!

L'une des nombreuses étapes de la fabrication d'un rasoir à l'ancienne / © viastella
L'une des nombreuses étapes de la fabrication d'un rasoir à l'ancienne / © viastella
Cet art de la fabrication du rasoir, il l’a appris tout seul, en dévorant tout ce qu’il pouvait sur le sujet.

Je suis ce qu’on pourrait appeler un autodidacte du net. J’ai passé des heures à fouiller sur internet, à  me plonger dans des livres sur la forge et la coutellerie, et je me suis formé comme cela petit à petit.

Aujourd’hui, il a fabriqué, à partir d’une vieille un rasoir Kamisori, un rasoir japonais qui remonte aux années 50, sur le modèle de l'art de la forge des katanas.

Histoire de se frotter à d’autres savoir-faire.

Y a un proverbe qui dit « il faut forger pour être forgeron », et je pense que c'est comme ça dans tous les domaines de la vie. Dans les relations sociales, et dans la coutellerie !

Et Anthony, avec un nouveau sourire juvénile, s’en va dégoter une vieille feuille de boucher pour attaquer son prochain rasoir coupe-chou. Sa prochaine œuvre.
 
Fabricant de coupe-choux ajaccien
Intervenants - Anthony Vero, Coutelier Equipe - Lionel Luciani, Stéphane Lapera
 

D'où vient le Coupe-Choux?

C'est une institution dans le domaine du rasage. Le rasoir coupe-choux fait l'objet d'une véritable vénération. 
Il est utilisé par les barbiers depuis plus de trois siècles.

On date traditionnellement de la fin du XVIIème siècle, à Sheffield, au Royaume-Uni, l'apparition de ce que l'on appellera longtemps le rasoir droit, ou rasoir-sabre

L'arrivée des rasoirs à lame jetable et des rasoirs électriques dans la deuxième moitié du XXème siècle a peu à peu relégué le coupe-choux au rang d'objet vintage et dépassé.

Mais un temps réservé à quelques échoppes à l'ancienne, fétichistes et un rien inabordables, le coupe-choux revient ces derniers temps à la mode.
 
 

Sur le même sujet

Les + Lus