• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ajaccio - Un restaurant pour l'insertion des handicapés

A Ajaccio (Corse du Sud), La table de Mina est un restaurant qui oeuvre à l'insertion des handicapés. / © FTVIASTELLA
A Ajaccio (Corse du Sud), La table de Mina est un restaurant qui oeuvre à l'insertion des handicapés. / © FTVIASTELLA

L'association Avanzemu a ouvert à Ajaccio un restaurant, La table de Mina qui emploie des personnes atteintes d'un handicap. Pendant deux ans, elles sont formées et accompagnées pour ensuite être aider à s'insérer dans la vie professionnelle.

Par Grégoire Bézie / France 3 Corse ViaStella

Quartier Saint-Jean à Ajaccio, poussez les portes d'un restaurant pas comme les autres. A La table de Mina, 80% des personnels ont ici une particularité. Agés de 19 à 53 ans, ils souffrent d'un handicap mental ou moteur et c'est pour cela qu'ils ont été recrutés.

Le projet porté par l'association Avanzemu est de permettre à des handicapés de se réinsérer dans la vie professionnelle. Pendant un contrat de deux ans maximum, ils vont être accompagnés et formés aux métiers de la bouche pour pouvoir ensuite trouver un emploi.

"Ce n'est pas de la formation à la va-vite" explique Pascale Lucciani, présidente de l'association. "On leur donne de vrais bagages, ceux qui veulent pourront être préparés à des CAP. Une fois sortis de chez nous, on les accompagne pendant six mois encore pour être sûr que derrière, ils ne soient pas exploités".

Les douze employés handicapés de l'établissement ont été recrutés en décembre 2017, sur la base de contrat de 16 à 35 heures hebdomadaires, selon leur handicap. Il a ensuite fallu préparer le restaurant pour la grande ouverture le lundi 9 avril.

Et ce jour-là, le service de cinquante couverts affichait presque complet. Une première récompense pour la brigade de La table de Mina.   

Intervenants - Pascale Lucciani, présidente de l'association Avanzemu; André, Marie-Josée, Marie-Madeleine, bénéficiaires; Marc Lucciani, formateur du personnel en salle; Cathy, cliente. Equipe - Caroline Ferrer et Stéphane Agostini

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus