Ajaccio : l’association Iniziativa recycle des objets pour leur donner une seconde vie

Le chantier d'insertion Iniziativa à Ajaccio proposer de recycler des objets et du mobilier et de leur donner une seconde vie. L'association qui permet aussi un retour à l'emploi vient de franchir une étape en se dotant de nouveaux locaux et d'une boutique.

À la recyclerie du grand Ajaccio sont proposés des produits de seconde main à des prix attractifs.
À la recyclerie du grand Ajaccio sont proposés des produits de seconde main à des prix attractifs. © Lionel Luciani /FTVIASTELLA
Ce jour-là, Saida est à la recherche de ses cadeaux de Noël. Et c'est dans une boutique un peu spéciale que cette mamie prévoyante compte trouver son bonheur.

On y propose des produits de seconde main à des prix attractifs. « Je suis venue la semaine dernière, je trouve que c’est un endroit sympa. Il y a des choses utiles qui peuvent rendre service à des gens qui n’ont pas les moyens ou autre. C’est propre, c’est bien rangé et c’est vraiment intéressant pour les jouets », explique-t-elle. 

Des jouets, de l'électroménager ou encore des meubles, toutes sortes d'objets valorisés et recyclés grâce au travail de Jordane et ses équipes. « On amène tout ce dont on ne veut plus, on le récupère et après nos équipes vont le nettoyer, le tester, réparer ce qui peut être réparable. Et après ça finit dans notre boutique, où c’est vendu à petit prix », explique-t-elle. 

 
Ajaccio : l’association Iniziativa recycle des objets pour leur donner une seconde vie
 

Favoriser l’emploi


Penser au consommateur et surtout favoriser l'emploi. La recyclerie du grand Ajaccio est en réalité un chantier d'insertion géré par l'association Iniziativa.

18 salariés sont concernés. « L’objectif de cette structure, qui est une association d’insertion, qui gère des chantiers d’insertion, c’est de recevoir un public très en difficulté et à la recherche d’un emploi ou d’une formation. Ils signent un contrat de travail avec nous de sept mois, renouvelable une fois, ou pas, selon les objectifs atteints ou non-atteints. Et c’est à nous de les aider à les remettre en selle », précise Nora Ettori, présidente de l'association Iniziativa. 

Le concept semble trouver son public. En moins de 15 jours, l'association a déjà récolté près de cinq tonnes de marchandises. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie vie associative société