Ajaccio : au Lazaret, l’ensemble Matheus réconcilie le grand public avec la musique classique 

© Marion Fiamma/FTVIASTELLA
© Marion Fiamma/FTVIASTELLA

L'ensemble Matheus et Jean Christophe Spinosi ont présenté, mercredi, « Monteverdi 2.0 » au Lazaret à Ajaccio. Un concert avec de nombreuses surprises, cet ensemble musical propose depuis plus de 20 ans de réconcilier le grand public avec le classique.

Par France 3 Corse ViaStella

Unir les musiques et les siècles est le pari réussi de « Monteverdi 2.0 ». Du début du XVIIe siècle à aujourd’hui, l’ensemble Matheus entraîne le public dans un mélange des genres musicaux surprenant et énergique. 

Un petit tour du monde d’une heure et demi qui a séduit près de 450 spectateurs. « J’ai trouvé que c’était très sympathique, j’ai aimé le mélange des cultures, il y a avait une chanteuse américaine, j’ai adoré », note une spectatrice. 

 
Ajaccio : au Lazaret, l’ensemble Matteus réconcilie grand public et musique classique 
Intervenant - Jean-Christophe Spinosi, chef d'orchestre Equipe - Laura Brunet ; Marion Fiamma ; Fabien Bernardini


« La beauté de la musique, c’est la force des émotions »


Ce voyage inattendu est orchestré par Jean-Christophe Spinosi. Il n’ pas manqué de faire un clin d’œil à ses racines corses avec un extrait des Vêpres interprété par le chanteur insulaire Jérôme Casalonga.

« C’est l’écho musical de ce qu’est la Corse pour moi. Elle est tellement multiple et si ouverte aussi. La beauté de la musique, c’est la force des émotions. Elles ne sont pas produites seulement par les sons, mais par le cœur des interprètes qui s’envole et qui va créer des sons empreint d’amour, d’affection et le public le reçoit très bien. Il n’y a pas besoin de connaître la musique pour ça », souligne Jean-Christophe Spinosi. 

Des classiques revisités sur du gospel ou des rythmes africains improvisés, une création plurielle, sous les étoiles, subtil mélange de musique savante et populaire… De quoi briser les a priori sur la musique classique. 


 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Comment fonctionne le groupe d'évaluation de la radicalisation de Haute-Corse?

Les + Lus