• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Corse : la campagne hivernale des Restos du Cœur a commencé

La campagne hivernale 2018 des Restos du Coeur a débuté le 27 novembre. / © Thierry Guespin / FTVIASTELLA
La campagne hivernale 2018 des Restos du Coeur a débuté le 27 novembre. / © Thierry Guespin / FTVIASTELLA

La campagne hivernale 2018 des Restos du Cœur a débuté le 27 novembre. Chaque année, le nombre de bénéficiaires est en constante augmentation. L’association aide des plus en plus de très jeunes personnes. 

Par France 3 Corse ViaStella

La campagne hivernale des Restos du Cœur s’est ouverte le 27 novembre. Dans les locaux d’Ajaccio, les bénéficiaires étaient nombreux à attendre leur tour. 

Fatiha est sans emploi, et pour elle, les fins de mois sont compliquées. « En premier, il y a le loyer, l’électricité, et le reste, c’est seulement s’il reste quelque chose », livre-t-elle. 

Ziyed, lui, avait quitté les Restos le temps d’une année. Aujourd’hui, il est contraint d’y revenir. Pour ce jeune père de famille, la structure est devenue essentielle. « Je suis vraiment dans le rouge, je ne sais pas comment faire. Je ne peux même pas m’acheter une baguette. Les Restos du cœur, c’est vraiment vital, c’est un truc très bien, ça nous aide vraiment », témoigne-t-il. 


« C’est un phénomène qui s’amplifie »


En Corse, en 2017, l’association a servi près de 300 000 repas. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter. Des hommes, des femmes de tous âges en ville comme dans le rural, depuis peu un nouveau constat émerge. 

 
Corse : la campagne hivernale des Restos du Cœur a commencé
Intervenants - Fatiha, Bénéficiaire ; Ziyed, Bénéficiaire ; Raymond Ceccaldi, Président des Restos du coeur de Corse-du-Sud. Equipe - Stella Rossi ; Thierry Guespin ; Bertrand Pasbecq.


« La proportion de jeunes en Corse-du-Sud de moins de 25 ans, qui est inférieure à la proportion nationale, est de 35 %. C’est énorme, et dans cette proportion-là, nous avons à peu près 10 % qui ont moins de 18 ans. C’est nouveau, mais c’est un phénomène qui s’amplifie d’année en année et qui va continuer de s’amplifier », indique Raymond Ceccaldi, président des Restos du Coeur de Corse-du-Sud. 

En moins d'une semaine, près de 3 000 repas vont être distribués en Corse-du-Sud. 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus