La Corse n’échappe pas au phénomène du Black Friday

Le Black Friday, cette journée de soldes importée des Etats-Unis, s'est implantée partout sur la planète et prend de plus en plus d'ampleur. Prévue normalement sur une seule journée, l'opération s'étale désormais sur une semaine entière. La Corse n'échappe pas à ce phénomène.

© Stéphane Agostini / FTVIASTELLA

30, 50, et même 80 % de réductions… À Ajaccio comme ailleurs, difficile de passer à côté de la frénésie du Black Friday. Dans une boutique de vêtements du centre-ville, on se garde de tirer un bilan définitif. 

Pourtant, les débuts sont prometteurs. « Ça démarre le matin à 9 h 30, d'habitude, on a pas grand monde. Alors que ce matin il y eu du monde », explique une vendeuse. « C'est intéressant avant Noël, permet de faire des cadeaux à la famille ou pour les amis », complète une cliente. 

 
La Corse n’échappe pas au phénomène du Black Friday
 

Progression des ventes


L'an dernier une grande surface, en périphérie de la ville, avait tout misé sur la seule journée du vendredi. Cette année, elle a étalé l'opération Black Friday sur toute la semaine. « On a une très grosse progression. Je prends l’exemple du multimédia, on a jusqu’à 115 % de progression rien que sur une journée », indique Jean-Noël De Zotti, cadre commercial. 

Même certains concessionnaires automobiles s'y mettent. Dans un magasin, un modèle de voiture hybride est proposé à -25 %. De quoi finir de persuader les clients hésitants. « Je suis intéressé, il y a l’hybride, le silence, c’est pratique et je vais profiter des 25 % », déclare un client. 

Mais Internet reste le meilleur ambassadeur du vendredi noir. L'année dernière, 87 % des clients du Black Friday ont réalisé au moins un achat en ligne, contre 47 % en magasin.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie