• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Football - 29e Journée de Ligue 1: L'AC Ajaccio en-deça face à Guingamp (1 à 2)

Mamadou Camara, Denis Tonucci et Claudio Beauvue au Stade François Coty. / © Photo Pascal Pochard Casabianca / AFP
Mamadou Camara, Denis Tonucci et Claudio Beauvue au Stade François Coty. / © Photo Pascal Pochard Casabianca / AFP

Au cours d'un match où chaque équipe a eu sa mi-temps, Ajaccio a d'abord malmené Guingamp après la pause, puis s'est incliné samedi 15 mars lors de la 29e journée de Ligue 1. 

Par France 3 Corse ViaStella avec l'AFP

"Je suis déçu par cette défaite, même si nous avons été en deçà par rapport à nos précédentes prestations", a commenté le coach de l'ACA, Christian Bracconi.

"Il y a eu beaucoup de carences. On encaisse toujours des buts évitables. On a été en danger sur le premier ballon, sur le dernier de la première période. On a manqué d'agressivité dans le marquage et on a pêché dans la conservation du ballon.

Sur le plan offensif, on s'est créé quelques situations mais dans l'ensemble, l'équipe a paru usée par le nombre de matchs disputés. En raison d'un effectif limité, je n'ai pas la possibilité de faire tourner et cela se paye à un moment donné. Les joueurs se sont beaucoup donnés depuis le mois de novembre.

Désormais, on ne parle plus de maintien même si mathématiquement, on n'est pas encore condamné. L'objectif est fixé sur le prochain déplacement à Valenciennes où je pourrai compter sur les retours de trois éléments importants du système (Cavalli, Zubar, Bonnart)."

Le match en résumé :


Au cours d'un match où chaque équipe a eu sa mi-temps, Guingamp, pourtant malmené après la pause, s'est imposé (1-2) à Ajaccio samedi soir lors de la 29e journée de Ligue 1, renforçant ainsi ses chances de maintien dans l'élite.

Malgré un but concédé rapidement, les Bretons ont fait l'essentiel du jeu au cours d'une première période maîtrisée dans son ensemble.

Pourtant, si les Ajacciens ont trouvé la faille grâce à une belle frappe enroulée de Lasne (8e), les Bretons ont aussitôt réatbli l'équilibre avec Yatabaré au milieu d'une défense corse bien passive (13e).

Plus mobile dans l'entre-jeu et grâce à un pressing haut, l'EVG a étouffé des Corses contraints de procéder, le plus souvent, par contres. Les locaux se sont montrés menaçants par Tallo sur coup franc, mais en dépit d'un rythme plus faible, les visiteurs ont pu nourrir quelques espoirs pour la seconde période.

Paradoxalement, le match s'est animé au retour des vestiaires grâce à des Ajacciens plus déterminés. Les Corses ont davantage pressé leurs adversaires et ont pris le jeu à leur compte. Les locaux se sont offerts quelques belles situations notamment par Lasne, qui a buté sur Samassa (63e), André (69e) ou Tallo (72e).

Réduits à défendre, les Bretons sont parvenus, contre le cours du jeu, à reprendre l'avantage par Beauvue de la tête sur un centre de Giresse (74e). Un avantage décisif que l'En Avant a réussi, malgré les dernières tentatives corses à maintenir jusqu'au coup de sifflet final, lui permettant d'envisager la fin de saison plus sereinement.

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus