Cet article date de plus de 7 ans

Incertitude toujours, pour les salariés de la Socopan à Ajaccio (Corse-du-Sud)

L'avenir de la Socopan reste en suspens. La liquidation judiciaire de cette boulangerie industrielle de Baleone pourrait être prononcée lundi 17 mars par le tribunal de commerce d'Ajaccio. Même si une reprise reste possible, les 35 salariés se préparent déjà à s'inscrire au chômage.

Devant les portes de l'usine à pain, les mêmes banderoles. La citerne toujours taguée de ce message d'espoir : "Socopan peut vivre!". Les 35 employés de la Socopan sont toujours dans l'incertitude. Lundi, la liquidation judiciaire pourrait bien être décidée. 

D'après les salariés et leurs syndicats, il est possible que des repreneurs se manifestent d'ici lundi, et attendent la liquidation pour faire évoluer leurs dossiers.

Ils rappellent par ailleurs que le personnel de la boulangerie industrielle n'a pas été payé depuis le 20 février. Beaucoup s'attendent à recevoir leur notification de licenciement, sous les 15 jours après la décision du tribunal. 

durée de la vidéo: 00 min 35
Interview STC Socopan

La direction pointe la Codipral

La Société Corse de  Panification "Socopan" située à Mezzavia  à Ajaccio a été déclarée en redressement judiciaire par le tribunal de Tribunal de Commerce d'Ajaccio en mars 2013. La direction de l'entreprise met en cause l'un de ses principaux clients, la Codipral (une société de commerce de gros alimentaire), avec lequel elle est en conflit pour d'importantes factures impayées : 740.000 euros de pains et de viennoiseries livrés entre juillet et septembre 2013, mais jamais réglés. 

Saisi en référé le tribunal de commerce  s'est déclaré incompétent, il a renvoyé l'affaire sur le fonds. La  liquidation judiciaire de la Socopan risque d'être prononcée le 17 mars. 

durée de la vidéo: 02 min 05
Dernière fournée chez Socopan






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social emploi