• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Incident à la station d'épuration d'Ajaccio : Retour à la normale

 Incident à la station d'épuration de la route des Sanguinaires à Ajaccio.Les pompiers enlèvent leur scaphandre. / © MAXPPP
Incident à la station d'épuration de la route des Sanguinaires à Ajaccio.Les pompiers enlèvent leur scaphandre. / © MAXPPP

 Hier, toute la journée et jusqu'au coeur de la nuit, des opérations ont été menées pour permettre la remise en service de la station. La thèse accidentelle reste privilégiée mais une enquête a été ouverte et des analyses sont en cours. 

Par F3 Via Stella avec AFP

Un mélange de chlore et de javel a entraîné mercredi midi une réaction chimique d'explosion et un dégagement gazeux dans cette station d'épuration, conduisant 15 personnes à l'hôpital pour des irritations et au confinement pendant plusieurs heures des riverains.
 
 

Reportage - Ce qu'il s'est passé à la station d'épuration 
Ajaccio : ce qu'il s'est passé à la station d'épuration des sanguinaires
Intervenants - Michèle Orlandi, Directrice générale adjointe du pôle technique de la C.A.P.A. Equipe - Dominique Moret ; Franck Rombaldi ; Hervé Costa ; Vanessa Alfonsi.


"L'opération de mise en sécurité de la station d'épuration s'est terminée dans la nuit vers 02H30. La circulation est rétablie et on est maintenant dans les opérations techniques de retour à la normale, EDF et (l'opérateur de la station) Kyrnolia travaillent pour rétablir le courant et remettre la station progressivement en marche", a ajouté M. Lericolais.


Question/Réponse d'Éric Leoni, professeur à l'Université de Corse : 
Question/Réponse : Eric Leoni, professeur à l'université de Corse
Intervenant - Eric Leoni, professeur à l'Université de Corse et conseiller auprès des secours lors d'intervention impliquant des produits chimiques. Equipe - Anne-Marie Leccia ; Morgane Bona ; Joseph Ienco.
 

Risque de pollution marine ?


"Des relevés de pollution sont en cours pour voir s'il y a une pollution marine, c'est la procédure normale, on aura les retours en milieu de matinée et on pourra alors dire s'il faut maintenir ou non cette mesure de fermeture de plages", a-t-il ajouté.
 

"La baignade et la pêche sont interdites parce qu'on sait qu'hier soir il y a eu un déversement, non pas de produit chimique, mais de produit organique dans la mer: très concrètement, il s'agit des eaux usées", a expliqué M. Lericolais.

Deux arrêtés ont été pris mercredi, l'un par le maire d'Ajaccio pour fermer l'ensemble des plages allant du centre-ville jusqu'au bout de la route des Sanguinaires, l'autre par la préfecture maritime pour interdire le mouillage, la plongée sous-marine et la navigation dans une zone en mer d'un rayon de 300 mètres autour de la station d'épuration. Jeudi matin, ces deux arrêtés étaient toujours effectifs.
 

Des opérations de pompage des produits chimiques ont eu lieu jusque tard mercredi soir. Selon certains, le milieu marin fait très bien son travail pour assainir le milieu grâce au courant, aux UV et à la température de l’eau

Plusieurs analyses sont en cours. « Les analyses définitives et la validation se font par l’ARS [agence régionale de santé]. Il n’empêche que nous avons la possibilité à la communauté d’agglomération du pays ajaccien de mesurer et de faire des analyses ciblées sur certains secteurs et d’avoir une tendance et des indications quant aux pollutions et à la courbe de pollution d’une zone définie. Ce que nous aurons dans la journée », indique Antoine Maestralli, directeur de cabinet du maire d'Ajaccio.


► Reportage - Quelles conséquences sur l'environnement ? 
Incident à la station d'épuration d'Ajaccio : quelles conséquences sur l'environnement ?
Intervenants - Antoine Maestralli, Directeur de cabinet du maire d'Ajaccio Equipe - Marie Cristiani ; Marc-Antoine Renucci ; Wendy Martini.


Ces premiers résultats n’indiquaient, jeudi 19 septembre, en début de soirée, pas de pollution organique dans le périmètre. La prudence est toutefois recommandée jusqu’à l’officialisation des résultats. 
 

Thèse accidentelle privilégiée


La préfète de Corse a annoncé qu'une enquête administrative aurait lieu pour établir les causes de cet incident.

Une enquête judiciaire d'usage a également été ouverte. "Les constatations sont terminées et la thèse accidentelle ou d'une maladresse est privilégiée", a indiqué le procureur de la République d'Ajaccio Eric Bouillard.


 

Sur le même sujet

Question/Réponse : Eric Leoni, professeur à l'université de Corse

Les + Lus