• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue 2: L'ACA peut trembler, le GFCA respire

Après sa défaite face à Brest, l'ACA se rapproche de la zone rouge / © MAXPPP
Jean-Pierre Belzit
Après sa défaite face à Brest, l'ACA se rapproche de la zone rouge / © MAXPPP Jean-Pierre Belzit

La bataille du maintien se précise, la 34ème journée se disputait hier soir. Le GFCA ramène un nul de Niort, l'ACA s'incline sur sa pelouse face à Brest et voit la zone rouge se rapprocher dangereusement.

Par PS pour Via Stella

Les acéistes vont trembler jusqu'à la fin de la saison.

En s'inclinant à la maison face à Brest, joueurs, dirigeants, supporters, tous en sont conscients: il faudra mieux faire pour arracher le maintien.
Un message que les fans ont souhaité faire passer en s'entretenant avec les joueurs acéistes durant plusieurs minutes au coup de sifflet final.


Brest plus sérieux, plus efficace 

 

Le match avait pourtant bien commencé à Timizzolu grace à Tomi qui a fait illusion d'entrée. Mais Brest, second du championnat, n'a pas tardé à asseoir sa domination surout en terme de possession.

L'ACA est tout de même parvenu à se créer quelques occasions sans parvenir à ouvrir la marque. Un manque d'efficacité qui sera sanctionné à 20 secondes de la pause, le tournant de la rencontre. En voulant soigner leur relance les acéistes se font piéger par Battochio qui ouvre le score.
 

A deux points de la zone rouge


Par la suite Brest peut dérouler son football et Charbonnier creuse l'écart d'une frappe somptueuse.

Diminué par les absences de Gimbert et Tramoni, l'ACA ne pèsera pas assez offensivement pour rêver à un retour.
2-0 score final, l'ACA est à deux points de la zone rouge à quatre journées de la fin.

Une situation de plus en plus périlleuse avant le déplacement à Nancy, un concurrent direct.

 
 

Le GFCA peut respirer


Autre concurrent au maintien le GFCA peut respirer en ramenant le point du match nul de Niort.

Le Gazelec aurait même pu espérer mieux. Très peu mis en danger, les rossu è turchinu  obtiennent rapidement un penalty. Il sera manqué par Armand.
Mécontent le meilleur buteur gazier se remet à l'ouvrage, déclenche une action, s'appuie sur Blayac, se faufile, et place une pichenette pour porter le Gazelec en tête à la pause.

Un nul frustrant mais un point important


Devant jusqu'à la 68ème minute, le GFCA se laisse abuser sur coup-franc par une combinaison niortaise.

Un match nul qui laisse un goût amer mais un bon point pris à l'extérieur à quatre journées du terme de la saison qui permet au Gazelec de compter 4 pts d'avance sur Sochaux, le barragiste.

Sochaux qui sera justement le prochain adversaire des Ajacciens ce vendredi à Mezzavia, le GFCA a toutes les cartes en mains pour se sauver.

Sur le même sujet

Corse : une directive européenne menace les pompiers volontaires

Les + Lus