Cet article date de plus de 5 ans

Nuits bleues de 2012 : le nationaliste Jean-Pascal Cesari de retour en Corse

Le nationaliste Jean-Pascal Cesari est rentré en Corse pour se faire soigner auprès des siens. Il reste sous contrôle judiciaire. Il est mis en cause dans le cadre d’une enquête sur des attentats commis en 2012.
durée de la vidéo: 01 min 44
Nuits bleues de 2012 : le nationaliste Jean-Pascal Cesari de retour en Corse
Jean-Pascal Cesari est arrivé ce samedi après-midi à Ajaccio, embrassé par sa famille, salué par ses compagnons politiques. Ce militant, membre de l'exécutif de Corsica Libera au moment de son arrestation en juin 2014, était incarcéré jusqu’en septembre 2015 à la prison de Fresnes. Il a été libéré pour raisons médicales mais assigné à résidence dans la région parisienne depuis un an. Il reste sous contrôle judiciaire.

Pour ceux qui le soutiennent, l'autorisation de son retour en Corse intervient dans le contexte des condamnations de jeunes nationalistes la semaine dernière. Ils espèrent voir le rapprochement près de leurs familles des prisonniers qu'ils considèrent comme "politiques"

Sous contrôle judiciaire

Jean Pascal Cesari est mis en cause par la justice antiterroriste dans le dossier des Nuits Bleues de 2012 : 31 attentats revendiqués par le FLNC union des combattants. L'instruction de ce dossier est close depuis le mois d'aout. Neuf personnes sont renvoyées devant la cour d'assises spéciale de Paris. Trois d’entre elles restent en détention provisoire depuis bientôt trois ans. 

 « S’il y a un changement, il n’est pas global et ce n’est pas une politique volontaire , estime Eric Barbolosi Avocat de Jean-Pascal Cesari, c’est du cas par cas sur des contextes particuliers. Or il faut que ça devienne global. A l’heure actuelle ce n’est pas le cas."

D’autant que l’engorgement judiciaire, qui ralentit les procédures, risque de faire exploser les records déjà atteints de détention provisoire. Dans ce dossier précisemment, l'audience ne pourra pas avoir lieu avant deux ans.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société