• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Salon de l’automobile d’Ajaccio : les voitures diesel perdent du marché

Le salon de l’automobile se tient jusqu’à dimanche place Miot à Ajaccio. Sans surprise cette année, après les différents scandales liés au diesel, les consommateurs cherchent des alternatives. Les constructeurs, eux, proposent leurs solutions et cela passe souvent par l’électrique.

Par France 3 Corse ViaStella

Berline, sportive ou citadine, au salon de l'auto d'Ajaccio, il y en a pour tous les goûts. Et il vaut mieux, car lorsqu'on parle voiture, chaque consommateur a sa préférence.

« Quand on veut pousser un peu, accélérer, c’est beaucoup mieux en essence. Et puis ça pollue moins que le diesel », sourit un curieux. « Actuellement, je suis essence, mais j’aimerais passer sur de l’électrique. Je pense que c’est l’avenir », estime un autre.

Le carburant un sujet brûlant depuis la polémique à propos de la pollution liée à l'utilisation du diesel. Une polémique qui aussi impacté directement le marché de l'auto.

« En 2017, c’est la première année où le diesel est repassé en part de marché sous l’essence. Le marché et les clients nous poussaient vers le diesel. Aujourd’hui, on revient à une situation plus logique où un essence, jusqu’à 15 000 kilomètres et un diesel à partir de 20 ou 25 000, ce qui était moins le cas ces dernières années », souligne Ludovic Dubosc, directeur commercial Renault Ajaccio.

Hybrides


Certains constructeurs cherchent donc à se positionner sur une nouvelle gamme de produits, notamment avec les véhicules hybrides rechargeables. « Maintenant, on a toute une gamme qui va de la berline au monospace de la gamme hybride et avec des puissances qui sont assez élevées qui permettent de parfaitement rouler en plus sur des routes en Corse qui sont assez exigeantes à ce niveau-là », précise Christophe Yvrande, directeur concession BMW/Mini Ajaccio.



Si pour certains, le choix n’est pas encore fait, il n'est pas trop tard, le salon de l'auto d'Ajaccio se poursuit jusqu'à demain, dimanche, place Miot.


Sur le même sujet

Ghisonaccia : la récolte des clémentines suspendue aux gilets jaunes

Les + Lus