Sécurité routière : six points en moins en cas de refus de priorité à un piéton 

© Marc-Antoine Renucci / FTVIASTELLA
© Marc-Antoine Renucci / FTVIASTELLA

Depuis le mois de novembre, un automobiliste refusant la priorité à un piéton risque un retrait de six points sur son permis et une amende de 135 euros. À Ajaccio, les conducteurs semblent bien accepter cette nouvelle règle. 

Par France 3 Corse ViaStella

Pour les piétons, il faut parfois attendre de longues minutes au bord de la route avant de pouvoir traverser. Mais depuis le mois de novembre, les automobilistes qui refusent la priorité s’exposent à une lourde sanction. 

Dorénavant, six points pourront être retirés de leur permis, contre quatre points auparavant, et 135 euros d’amende. Une sanction équivalente à un excès de vitesse de 50 km/h. 

 
Sécurité routière : six points en moins en cas de refus de priorité à un piéton 
Intervenants - Pascal Rutily, Gérant d'auto école. Equipe - Romane Viallon ; Marc-Antoine Renucci ; Frédéric Guichard.


À Ajaccio, les automobilistes semblent accepter cette nouvelle règle. « Six points c’est parfait ! Je n’ai jamais perdu de point, quelque part, je respecte peut-être un peu trop bien les règles », estime une conductrice. 
 

« Il faut se préoccuper des gens vulnérables » 


Une politique plus répressive qui vise à lutter contre les infractions commises contre les piétons. Des infractions qui ont augmenté de près de 15 % entre 2016 et 2017. « On ne peut plus conduire comme il y a des années en arrière. Il y a un espace et il faut le partager. Il y a des gens vulnérables et il faut s’en préoccuper », estime Pascal Rutily, gérant d'auto-école. 

Avec ce nouveau dispositif, la France se classe parmi les pays les plus répressifs en la matière. L’an dernier 519 piétons ont été tués dans un accident de la route, dont un en Corse. 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sécurité routière : six points en moins en cas de refus de priorité à un piéton 

Les + Lus