Xavier Lacombe, conseiller territorial et maire de Peri, poursuivi pour des procurations litigieuses en 2021

Publié le Mis à jour le

Le suppléant de Laurent Marcangeli aux législatives comparaitra le 7 juillet prochain devant le tribunal judiciaire d'Ajaccio pour usage de faux en écriture à l'occasion des dernières territoriales. Il a reconnu les faits.

Xavier Lacombe, maire de Peri et suppléant de Laurent Marcangeli pour les élections législatives, devait comparaître devant le tribunal d'Ajaccio ce jeudi 2 juin pour l'infraction d'usage de faux en écriture. L'audience a finalement été renvoyée au 7 juillet à sa demande.

La justice reproche à Xavier Lacombe une dizaine de procurations litigieuses lors du scrutin des territoriales de 2021.

"Plaider coupable"

Il s'agit d'une Comparution sur Reconnaissance Préalable de Culpabilité, couramment appelée comparution en "plaider coupable".

En clair, c'est une procédure allégée, qui permet de "proposer au prévenu une peine inférieure à celle encourue, en échange de la reconnaissance de sa culpabilité".

Le 7 juillet prochain, le parquet d'Ajaccio, qui nous a confirmé l'information, proposera ainsi à Xavier Lacombe une peine, qui sera dans la limite de la moitié de la peine maximale encourue habituellement pour usage de faux en écriture, à savoir 5 ans.

Si Xavier Lacombe et son conseil refusaient la proposition de peine, le tribunal correctionnel serait saisi dans les conditions habituelles. Xavier Lacombe, que nous avons contacté, nous a fait savoir qu'il ne se prononcerait pas sur cette affaire.