La Corse parmi les régions qui comptent le plus de très riches

Selon une étude de l'Insee, 1 % de la population corse touche de très hauts revenus. / © Pascal Pochard-Casabianca
Selon une étude de l'Insee, 1 % de la population corse touche de très hauts revenus. / © Pascal Pochard-Casabianca

Alors que la Corse est le territoire français où le taux de pauvreté est le plus important, l’île fait aussi partie des régions comptant le plus de riches. Particularité de ces très hauts revenus : ils sont majoritairement issus du patrimoine et d’activités non salariées. 

Par A.Altimare

La Corse, un des territoires français qui compte le plus de riches. Selon une étude de l’Insee (institut national de la statistique et des études économiques), publiée le 12 mai dernier, 1 % de la population insulaire touche de très hauts revenus. 

Ainsi, ils sont 2.500 à percevoir un revenu mensuel moyen d’au moins 9.100 euros pour une personne seule et de 19.020 euros pour un couple avec deux enfants. « La région se situe pour sa part de population à très hauts revenus, en deuxième position des régions à égalité avec Auvergne-Rhône-Alpes et loin derrière l’Île-de-France (2,3 %) », dévoile l’étude. 
 
© Insee
© Insee
 

Revenus issus d’activités non salariées et du patrimoine

Dans le détail, près de la moitié des personnes les plus aisées ont entre 60 et 74 ans et sont majoritairement des couples sans enfants à charge. 

« Compte tenu de la structure économique de l’île et de ses emplois, les ménages à très haut revenus perçoivent plus souvent l’essentiel de leurs revenus d’activités non salariées », précise l’Insee. Ainsi, en Corse, un tiers d’entre eux tirent leurs revenus du patrimoine (30 %) et un autre tiers d’activités non salariées (33 %). Des taux près de 10 points plus élevés que la moyenne nationale. 

Parmi ces très hauts revenus, 85 % sont propriétaires de leur logement (contre 55 % parmi l’ensemble des ménages corses). Près de la moitié d’entre eux (47 %) résident à Ajaccio, Bastia et Porto-Vecchio. 
 

Plus de participation à l’impôt

La Corse est la première région de province où les très hauts revenus participent le plus à l’impôt : 13,3 % contre 9,6 % en moyenne pour le reste du pays. « Cela tient à la fois à un taux important de très hauts revenus et à leur niveau élevé de ressources, mais aussi, à l’autre extrémité, à une pauvreté plus fréquente », explique l’Insee. 

Ainsi, 10 % des plus riches ont des revenus 3,6 fois supérieurs aux 10 % les plus modestes. L’île est la région française où le taux de pauvreté est le plus élevé avec 19,6 % de la population, soit cinq points de plus que la moyenne nationale. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus