Corse - Les prix des carburants s'envolent

Comme sur le continent, les prix des carburants ont poursuivi leur hausse en Corse ces dernières semaines. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Comme sur le continent, les prix des carburants ont poursuivi leur hausse en Corse ces dernières semaines. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Comme sur le continent, les prix des carburants ont poursuivi leur hausse en Corse, dépassant 1,50€ pour un litre de gazole et jusqu'à 1,70€ pour un litre de SP95. C'est en Corse du Sud que le diesel ou le sans plomb sont en moyenne les carburants les plus chers.

Par GB avec AFP / France 3 Corse ViaStella

L'association de défense des consommateurs CLCV a demandé au gouvernement de cesser d'augmenter les taxes sur les carburants et aux distributeurs de modérer leurs marges, après de fortes hausses des prix à la pompe ces derniers mois.

Le litre de gazole, carburant le plus vendu en France avec environ 80% des volumes, vaut en moyenne 1,53 euro en Corse, selon des données publiques publiées par le Ministère de l'économie et des finances.

Le litre d'essence sans plomb 95 (SP95) s'affiche lui en moyenne à 1,64 euro sur l'île. Globalement, les carburants sont plus chers en Corse du Sud, qu'en Haute-Corse. C'est à Porto-Vecchio, que le litre de Gazole ou de SP95 est le plus élevé : 1,59€/l et 1,70€/l.

Marge des distributeurs et taxe en hausse

Selon la CLCV, les prix ont fortement augmenté, avec une hausse de près de 10 centimes sur un an par litre pour l'essence et de 15 centimes pour le diesel.

Le prix des carburants varie en fonction des cours du pétrole, du taux de change euro-dollar, du niveau des stocks de produits pétroliers, de l'évolution des taxes et de celle de la demande.

Mais selon la CLCV, la progression des cours du pétrole n'est que partiellement responsable de ces augmentations. Le renforcement de l'euro par rapport au dollar (monnaie dans laquelle s'échange le pétrole) a d'ailleurs modéré cette hausse pour les clients européens, relève-t-elle.

L'association pointe du doigt la marge de distribution, qui désigne la part du prix qui rémunère le distributeur et souligne que les carburants sont de plus en plus lourdement taxés, avec l'augmentation de la contribution "climat énergie" et l'alignement de la fiscalité du diesel sur celle de l'essence.

Intervenants - Patrick Gigon, gérant d'une station service; Roger Caporossi, gérant d'une société de transport routier; Sandra Vinciguerra, infirmière libérale à Penta di Casinca. Equipe - Solange Graziani, Typhaine Urtizverea.

Sur le même sujet

Corse - Appel à la mobilisation pour la journée mondiale du don de sang

Les + Lus