• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Face aux aléas climatiques, la station d’Ese est restée fermée toute la saison

© Marc-Antoine Renucci / FTVIASTELLA
© Marc-Antoine Renucci / FTVIASTELLA

C'est une première depuis 2007, la station de sport d'hiver du val d'Ese n'a pas ouvert ses porte cette année. En cause : un très faible enneigement. Une situation qui a de fortes conséquences sur l’activité économique de la zone.

Par France 3 Corse ViaStella

Sur le plateau d’Ese, un couple d’habitués se balade. Il s’y exerce à la randonnée tous les ans au mois de mars.

Mais cette année leur équipement est bien diffèrent. « Habituellement, on monte tout le temps avec les raquettes. Mais là, c’est sans, parce qu’il n’y a rien. Il y a beau avoir deux degrés … la neige on la devine par endroit », explique le randonneur.
 
Face aux aléas climatiques, la station d’Ese est restée fermée toute la saison
Intervenants - Jacques, randonneur ; Antoine Bernardini, directeur de la station de ski d' Ese. Equipe - Pierre Simonpoli ; Marc-Antoine Renucci ; Dominique Lameta.


Car d'ordinaire la station de ski est ouverte à cette période. Mais cet hiver, face aux aléas climatiques, elle est restée fermée toute la saison. Une première depuis 2007. « On était prêt, on comptait ouvrir le mercredi et puis on nous annonce un fort vent le lundi matin sur le coup de midi. En fait il y a eu quatre heures d’avance ce vent à 200 km/heures a enlevé tout le manteau neigeux. Il a reneigé, mais la pluie est tombée pendant 24 heures, donc on a tout perdu sur les deux coups », se désole Antoine Bernardini, directeur de la station de ski d'Ese.
 

Diversifier les activités


Résultat : un manque à gagner considérable pour la municipalité et pour les commerçants. Déserté ce jeudi 14 mars, le chalet du plateau d'Ese est resté ouvert pour les quelques randonneurs qui passent chaque jour.

Plus bas, dans le village de Bastelica, les hôtels et les restaurants dont l'activité hivernale repose principalement sur les skieurs sont restés fermés.

Pour éviter, à l'avenir, qu’une partie de l'économie d'un village se retrouve anéantie par les conditions climatiques, la municipalité songe à des aménagements sur site. « On envisage des installations de canons à neige et surtout de diversifier les activités », reprend Antoine Bernardini.

Première étape pour faciliter ces activités : l'installation d'un réseau électrique sur le plateau d'Ese.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Face aux aléas climatiques, la station d’Ese est restée fermée toute la saison

Les + Lus

Les + Partagés