Ajaccio : l’internat du lycée Laetitia fermé pour raison de sécurité

Les internes du Lycée Laetitia d'Ajaccio à la porte. Depuis une semaine, l'internat est fermé pour raison de sécurité. Il s'agit d'une défaillance de l'alarme incendie. Une intervention est prévue dans les prochains jours. En attendant, une soixantaine doit trouver des solutions pour se loger.

Par France 3 Corse ViaStella

Cyril et trois de ses amis étudient en classe préparatoire Maths sup et sont internes au lycée Laetitia d'Ajaccio. Mais depuis jeudi dernier, une défaillance dans le système de sécurité incendie a causé la fermeture de l'internat.

Depuis, chacun a dû trouver une solution pour se loger. « Je suis dans la situation où je logeais déjà chez quelqu’un quelques soirs, parce que je ne suis pas tous les soirs à l’internat. Et du coup, j’ai demandé à cette personne qui s’est arrangée pour moi, j’ai été chanceux. J’ai demandé à cette personne s’il était possible de me loger à la semaine et elle m’a répondu que c’était ok », explique un élève.

« Jeudi soir, on nous a prévenus avec les parents comme quoi il n’y aurait plus d’internat du coup, on a dû trouver vite fait un logement. Du coup, il y a eu la solution de l’hôtel », explique un jeune homme. « Moi, j’ai de la famille sur Ajaccio donc ça n’a pas été très dur. Je les ai contactés du coup, j’ai réglé mon problème. Si ça dure plus longtemps, c’est problématique, mais pour le moment ça va », continue un autre.




Intervention


Heureusement ça ne devrait pas être le cas. L'établissement, appuyé par la collectivité territoriale, le rectorat et la mairie a pu obtenir une intervention sur le système de sécurité dès lundi.

Si malgré la venue des équipes de réparation la situation n'est pas rétablie lundi soir, le proviseur de l'établissement a déjà prévu un plan B. « Il y a une trentaine de places disponibles sur les trois lycées. Les deux lycées professionnels, Jules Antonini, Finusellu et l’Erea où ils ont une dizaine de places par établissement, donc de vacantes. Donc on essaierait pour les personnes les plus en difficulté ou les plus jeunes de les recaser sur les établissements », indique Jean-Pierre Casanova, proviseur du lycée Laetitia Bonaparte.

Pour l'instant, les étudiants logeant à l'hôtel payent de leur poche. Si à la rentrée des vacances scolaires, le 12 mars prochain, le problème subsiste, la collectivité territoriale pourrait prendre en charge les frais.


Sur le même sujet

Ajaccio célèbre sa Madonuccia

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés