• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le plan grand froid niveau 1 déclenché en Corse

© Cità d'Aiacciu/Twitter
© Cità d'Aiacciu/Twitter

En prévention de la vague de froid qui touche la Corse, les préfectures ont déclenché le plan grand froid de niveau 1. Avec l'appui des associations, des espaces d'accueil temporaire ont été ouverts dimanche soir pour les plus démunis.

Par France 3 Corse ViaStella

Alors que la nuit tombe les volontaires de la Croix-Rouge, s'activent afin d'accueillir le plus de monde possible au gymnase Pascal Rossini à Ajaccio. Il est 18 heures quand un premier SDF arrive, à la recherche d'un refuge pour la nuit. « C’est pour un peu manger, un peu de thé, de café, pour dormir », indique-t-il.

Mais malgré la chute des températures, ils ne sont pas nombreux à se rendre au gymnase. C'est l'heure pour les volontaires de la maraude de passer au peigne fin les rues de la cité impériale pour inviter ceux qui dorment dehors à les suivre ou, au moins, leur donner de quoi se réchauffer.



Refus


Devant la gare maritime, trois hommes n'étaient pas au courant de l'ouverture du gymnase. « Ils n’ont pas été informés. On leur a dit qu’ils pouvaient aller au gymnase, qu’il était ouvert. Ils attendent leur collègue, puisqu’ils sont trois, ils attendent qu’il arrive et ils vont y aller. Là, on leur donne de la soupe et après, ils vont y aller », explique Sadek, volontaire maraude de la Croix-Rouge.

D'autres refusent l’aide des volontaires, comme un homme qui vit dans sa voiture. « Moi, je suis bien dans mon camion. J’ai de quoi me couvrir, j’ai deux couvertures ça va impeccable », déclare-t-il.



Le gymnase sera ouvert au moins jusqu'à mercredi pour les sans domiciles fixe. « Ce n’est qu’un laps de temps. Parce que malheureusement ils sont dehors toutes les nuits et non pas seulement ces nuits où il fait froid. C’est déjà un réconfort pour eux, une première écoute et peut-être une prise en charge pour la suite que l’on pourra accompagner », souligne Jean Michel Bisgambiglia, responsable des urgences à la Croix-Rouge.

Et si la vague de froid se poursuit la préfecture pourrait décider de prolonger le plan grand froid.


A lire aussi

Sur le même sujet

Crise des déchets : blocage du centre d’enfouissement de Prunelli di Fium’Orbu

Les + Lus