• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Randonnée, canyoning : les règles de sécurité à respecter

Depuis le 1er juin, les CTA-CODIS de Haute-Corse a reçu 53 demandes de secours en montagne. / © Maxppp
Depuis le 1er juin, les CTA-CODIS de Haute-Corse a reçu 53 demandes de secours en montagne. / © Maxppp

Les sapeurs-pompiers et gendarmes du PGHM s'inquiètent du nombre d'interventions effectuées en montagne dues à des imprudences. L'occasion de rappeler quelques consignes de sécurité pour se prémunir d'un accident lors de vos randonnées ou sorties canyoning, cet été.

Par Axelle Bouschon

La saison touristique estivale a débuté, et elle s’accompagne d'une hausse des interventions de secours en montagne.

Depuis le 1er juin, le CTA-CODIS de Haute-Corse a ainsi réceptionné 53 demandes de secours en montagne.

Des interventions fréquentes au bilan parfois lourd, avec notamment le décès d'une randonneuse la semaine dernière dans la vallée de la Restonica, au niveau du lac de Melo.

Et trop souvent dues à des imprudences de la part des vacanciers, ou des locaux.

Alors pour prévenir les accidents, un petit rappel des règles de sécurité en randonnée et ou en sortie canyoning s’impose.

 
En Corse, la vue vaut souvent le détour, mais pas au mépris de la prudence... / © C. GIUGLIANO / FTVIASTELLA
En Corse, la vue vaut souvent le détour, mais pas au mépris de la prudence... / © C. GIUGLIANO / FTVIASTELLA
 

Consignes pour le bon randonneur


René Rosseil, responsable du PGHM (peloton de gendarmerie de haute-montagne) de Corte, est catégorique :
 

La première chose, c’est de faire une sortie en fonction de ses capacités physiques et de son expérience.


Trop de randonneurs se lancent sur des trails sans en vérifier auparavant ni la durée, ni la difficulté.

Attention également à ne pas surestimer sa condition physique : le dénivelé parfois rude des randonnées et les terrains escarpés rendent la marche plus difficile qu’en ville ou sur chemins plats.

 
Exercices en canyon pour les pompiers de haute-montagne / © Christian giugliano
Exercices en canyon pour les pompiers de haute-montagne / © Christian giugliano


« Il faut aussi prendre connaissance de la météo », rappelle René Rosseil.

On se souvient de tragédies, comme celle survenue le 10 juin 2015 en contrebas d’I Cascittoni, passage considéré comme le plus délicat du GR20.

Un violent orage avait donné un lieu à un glissement de terrain.
Sept personnes étaient décédées.

Alors pour éviter que de pareils drames ne se reproduisent, les secouristes du GMSP (groupe montagne sapeurs-pompiers) de Corse encouragent à suivre attentivement les bulletins météos, et ne de pas prendre de risques en cas de temps peu favorable, quitte à renoncer si besoin.

 


De manière générale, il est nécessaire de prévoir sa tenue en fonction des températures.

En journée, la chaleur fatigue plus vite les marcheurs, surtout par temps de canicule.

Et plus on monte dans les hauteurs montagneuses, plus les températures peuvent redescendre la nuit.

Attention, dans ce cas, aux risques d’hypothermie.

 
Les sapeurs-pompiers, en permanence prêt à intervenir. / © FILIPPI / MAXPPP
Les sapeurs-pompiers, en permanence prêt à intervenir. / © FILIPPI / MAXPPP


De même, penser à toujours vérifier avant le départ que son équipement est adapté.

Le sac-à-dos d'un randonneur doit idéalement contenir, selon les secouristes,
 

De quoi manger, de quoi boire, une trousse à pharmacie, un moyen d’alerte.


Sans oublier, bien sûr, « une lampe frontale, au cas-où on rentre tard » : on ne compte plus les interventions engagées après que des randonneurs se soient fait surprendre par la nuit.

Eviter de voyager seul, aussi, recommandent les secouristes du GMSP de Corse. Et se renseigner avant toute sortie «auprès des professionnels de la montagne afin d'avoir des conseils précis sur l’itinéraire prévu et les conditions du moment».

Et surtout, avant de partir, informer ses proches de la destination, en précisant l'heure de départ et l'heure d'arrivée prévue.
 

Le canyoning, un loisir spectaculaire qui fait de plus en plus d'adeptes. / © JEANNOT FILIPPI / MAXPPP
Le canyoning, un loisir spectaculaire qui fait de plus en plus d'adeptes. / © JEANNOT FILIPPI / MAXPPP


Consignes pour le bon canyoneur 


La présence d’un moniteur spécialisé est indispensable. Il pourra conseiller le canyoneur en devenir et l'habitué des sauts de falaise sur le parcours adapté à leur niveau.

Chaque zone dispose ainsi de son niveau de difficulté, accessible ou non en fonction de son expérience et de sa dextérité en la matière.

Pour les baptêmes de canyoning et les jeunes enfants, on conseillera donc plutôt un parcours débutant, quand les plus expérimentés pourront s’essayer aux niveaux intermédiaire, où le rythme est plus soutenu.

Les parcours les plus extrêmes sont à réserver aux sportifs confirmés.
 


L'équipement doit être adapté et aux normes de sécurité.

En août de l’année dernière, cinq personnes sont décédées lors d’une descente dans un canyon à Soccia, en Corse du sud.

La faute à une crue soudaine, provoquée par un violent orage, alors que le département était placé en vigilance jaune.

 
En montagne, la météo est capricieuse, et le temps peut vite changer. / © Paolini Photography / Facebook
En montagne, la météo est capricieuse, et le temps peut vite changer. / © Paolini Photography / Facebook


Alors de la même manière que pour un départ en randonnée, consulter la météo est essentiel.
Savoir arrêter l’activité en cours de route en cas de danger ou y renoncer également.

Et toujours se rappeler qu'i est interdit de pratiquer le canyoning en cas d’alerte météo rouge ou orange.

Le PGHM insiste également sur le fait que la pratique de nuit est strictement interdite, et que le canyoning n’est praticable qu'à partir de 7 ans.

 


En cas d'accident



Et si, malgré toutes ces précautions, vous êtes victime ou témoin d'un accident, garder son calme est primordial.

Le numéro direct à composer pour avertir les secours est le 112 : indiquez ensuite le lieu de l'accident, et l'état premier de la ou les victimes.

Des sapeur-pompiers seront disponibles pour vous conseiller sur la marche à suivre. 

 

A lire aussi

ITW - Monte Gozzi : le randonneur disparu retrouvé mort

Les + Lus