Territoriales - L'avenir, la Corse en commun, seule liste à gauche pour ses militants

Territoriales - L'avenir, la Corse en commun, seule liste à gauche pour ses militants / © FTVIASTELLA
Territoriales - L'avenir, la Corse en commun, seule liste à gauche pour ses militants / © FTVIASTELLA

A 15 jours du premier tour des élections territoriales, les militants des 7 listes encore déclarées occupent le terrain. "L'avenir, la Corse en commun", alliance du PC et de la Corse insoumise, revendique sa place à gauche, bien qu'opposée à celle de la majorité présidentielle.

Par France 3 Corse ViaStella

Distributions de tracts sur le marché d'Ajaccio pour les candidats et militants communistes et insoumis. Une occupation du terrain pour la liste L'avenir, la Corse en commun, à seulement deux semaines du premier tour des élections territoriales.

"Nous sommes là pour nous battre pour que les conditions de vie en Corse s'améliorent, il faut absolument rencontrer les gens, qu'ils sachent qu'il y a une liste de gauche – la seule d'ailleurs – et qu'ils connaissent les projets et les ambitions de cette liste", explique Juliette Alesandri, co-listière (44e).

Simultanément à la permanence d'Ajaccio, le tête de liste Jacques Casamarta prépare les prochaines réunions publiques. Logement social, lutte contre la précarité, écologie, autant de thèmes que le candidat souhaite remettre au cœur du débat politique.

Territoriales - L'avenir, la Corse en commun, seule liste à gauche pour ses militants
Juliette Alesandri, Dylan Champeau, co-listiers "L'avvene, a Corsica in cummunu";  - France 3 Corse ViaStella - Pierre Simonpoli, Franck Rombaldi

"La "Macronie" se dit peut-être de gauche, mais quand on voit le programme, c'est un programme purement libéral, il n'y a qu'à le voir au niveau national avec la République en marche, c'est un programme purement de droite", indique Dylan Champeau (13e de liste). "Nous sommes cette seule voix solidaire, humaniste pour reconstruire cette gauche."

La liste résulte de l'union entre la Corse insoumise et le parti communiste. Une union désapprouvée par Jean-Luc Mélenchon.

Lors des dernières élections territoriales, la candidature de Dominique Bucchini avait récolté 5,5% des suffrages. L'ancien président de l'assemblée de Corse figure cette fois-ci en dernière position de la liste L'avenir, la Corse en commun. Un symbole pour celui qui, à 74 ans, fait ses adieux à la politique.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus