• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Théâtre : « L’homme défiguré » dénonce les dérives de la société de consommation

© Frédéric Roche / FTVIASTELLA
© Frédéric Roche / FTVIASTELLA

La CCAS de Porticcio accueille ce mardi 16 avril la compagnie, les Kruels, Rémy Ténneroni et sa troupe interprètent, « L’homme défiguré ». Une immersion dans la société de consommation et certaines de ses dérives dévastatrices.

Par France 3 Corse ViaStella

La pièce de théâtre « L’homme défiguré » est la deuxième création de la compagnie Les Kruels par Rémy Tenneroni. 

L’œuvre propose une immersion dans le pays de la consommation de masse et dénonce notamment le vendredi noir, celui d'un black Friday. Pour s’interroger sur le sens de la vie, Rémy Tenneroni s’appuie sur Hamlet. « C’est une façon de réfléchir et de ne pas subir forcément les choses, et d’être dans un théâtre qui ne laisse pas le spectateur passif », explique-t-il. 
 
Théâtre : « L’homme défiguré » dénonce les dérives de la société de consommation
Intervenants - Rémy Tenneroni, Compagnie "Les Kruel" Equipe - Marie Cristiani ; Frédéric Roche ; Dominique Lameta.



L'humain au centre des questionnements


La compagnie Les Kruels renvoie à Antonin Artaud et son théâtre de la cruauté. Avec une démarche engagée, c'est tout simplement l'humain, que Rémy Tenneroni remet au centre des questionnements. « Il y a ce Black Friday, cette frénésie de la consommation ou en est l’amour ? Ou en est la poésie ? Ou en est la tendresse ? Est-ce qu’on n’oublie pas tout ça ? », s’interroge Rémy Tenneroni. 

Avec ses six comédiens, « L'Homme défiguré est à voir ce 16 avril, à 21heures, à la CCAS de Porticcio avant de participer, à travers un partenariat avec Per A Pace, au Festival de Théâtre lycéen francophone de Belgrade, au début du mois de mai.

 

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Vocation -

Les + Lus