• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Des jeunes de l’Erea d’Ajaccio récompensés par le prix de poésie de l’Unicef

Le projet s'intitule M.A.G.I.C comme Maroc, Albanie, Guinée, Inde, Cameroun, le nom des pays d'origine des neuf jeunes primés par l'Unicef, / © France 3
Le projet s'intitule M.A.G.I.C comme Maroc, Albanie, Guinée, Inde, Cameroun, le nom des pays d'origine des neuf jeunes primés par l'Unicef, / © France 3

Le Prix Unicef de Littérature jeunesse dans la catégorie slam/poésie vient d'être remis à neuf élèves de l'Erea d'Ajaccio, établissement régional d'enseignement adapté. Leur projet intitulé M.A.G.I.C, sur le thème imposé des "Réfugiés et migrants", a fait l'unanimité dans le jury.

 

Par P.S.

M.A.G.I.C, comme Maroc, Albanie, Guinée, Inde, Cameroun. C’est le nom du projet qui a valu aux jeunes de l’Erea un prix mais aussi le nom des pays d'origine des neuf jeunes primés par l'Unicef, qui sont arrivés à mettre des mots sur leur histoire.

Certains d'entre eux ont vécu des drames, il a fallu en traverser des mers, des déserts...

"Déposer leur bagage"

« C’est très difficile de mettre des mots sur les douleurs. Quand tu expliques c’est difficile. Si tu n’as pas vécu tu ne peux pas savoir », raconte Aahron 16 ans.
Des jeunes de l’Erea d’Ajaccio récompensés par le prix de poésie remis par l’Unicef
Intervenants -Céline Hein, chargée de projets Unicef France // Aahron, 16 ans // Aurore Morata, professeur de Français // Denis Lachenault, professeur d'éducation physique Equipe - Marie Cristiani Stéphane Agostini

« Au départ ce projet, c’était pour qu’ils déposent leur bagage, qu’ils déposent ce qu’ils portaient sur le dos parce que c’était vraiment un lourd fardeau et d’en parler c’était un peu évacuer ce qu’ils avaient vécu », explique Aurore Morata, sa professeure de Français.

Historiquement, l'Erea d'Ajaccio a souvent permis à des jeunes nouvellement arrivés sur le territoire, de suivre une formation professionnalisante avec l'apprentissage des langues.

Le prix remis par l’Unicedfvient aussi récompenser l'implication de toute une équipe qui n'a de cesse de répondre aux besoins de ses élèves.

Les neuf lauréats verront leur texte publié dans un recueil d'auteurs et d'artistes consacré à l'exil, qui paraîtra en livre de poche en mai 2019.








 

Sur le même sujet

Précarité : réunion entre la préfète de Corse et les associations

Les + Lus