Ouverture d’une maison de santé à Levie

La maison de santé de Levie vient d'être inaugurée. En fonctionnement depuis deux ans, la structure s'est petit à petit dotée de plusieurs professionnels. Un établissement qui permet aux habitants de l'Alta Rocca de bénéficier d'un véritable pôle de santé de proximité. 
La maison de santé de Levie vient d'être inaugurée. En fonctionnement depuis deux ans, la structure s'est petit à petit dotée de plusieurs professionnels.
La maison de santé de Levie vient d'être inaugurée. En fonctionnement depuis deux ans, la structure s'est petit à petit dotée de plusieurs professionnels. © Jacques-Paul Stefani / FTVIASTELLA
La maison médicale de l’Alta-Rocca a ouvert ses portes à deux pas du musée de Levie. Un pôle de santé qui a reçu l’appui des institutions, longtemps la région a été considérée comme un désert médical

L’établissement compte trois médecins généralistes, un spécialiste, un cabinet de quatre infirmiers, un kinésithérapeute, un dentiste, une psychologue, deux orthophonistes et une sage-femme. 

 
Ouverture d’une maison médicale à Levie


Et les plannings sont déjà chargés. « Les généralistes reçoivent entre 25 et 30 patients par jour, que ce soit sur place ou à domicile, le dentiste a une vingtaine de patients, les orthophonistes ont environ 10 consultations », explique Jacky Liautaud, président association pôle médical de L'Alta-Rocca. 
 

Inciter les médecins à s'installer dans le rural


Pour Éric Meulet, un des médecins généralistes de la maison de santé de l’Alta Rocca, ce modèle est le seul à inciter des médecins à venir s’installer dans le rural. « Ça facilite leur installation parce qu’ils ne se retrouvent pas tout seul. Ils n’auront pas la sensation d’isolement. Ils sortent de l’hôpital où ils sont habitués à avoir des référents. Et se retrouver seul dans un endroit un peu isolé et difficile d’accès, ça peut faire peur », estime-t-il. 

Dans la salle d’attente, les patients viennent de toute la micro-région. « On a les docteurs et tout un service à notre portée. Ca nous évite de descendre à Ajaccio ou à Porto-Vecchio ou à Propriano. On est suivi, c’est important », souligne Vincent de Peretti, patient. En 2020 un nouveau médecin généraliste rejoindra à temps plein le pôle médical. 

Une offre de soins destinée à sécuriser la population avec la volonté de la garder sur place, voire de l’amplifier. 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société ruralité