• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ouverture d’une maison de santé à Levie

La maison de santé de Levie vient d'être inaugurée. En fonctionnement depuis deux ans, la structure s'est petit à petit dotée de plusieurs professionnels. / © Jacques-Paul Stefani / FTVIASTELLA
La maison de santé de Levie vient d'être inaugurée. En fonctionnement depuis deux ans, la structure s'est petit à petit dotée de plusieurs professionnels. / © Jacques-Paul Stefani / FTVIASTELLA

La maison de santé de Levie vient d'être inaugurée. En fonctionnement depuis deux ans, la structure s'est petit à petit dotée de plusieurs professionnels. Un établissement qui permet aux habitants de l'Alta Rocca de bénéficier d'un véritable pôle de santé de proximité. 

Par France 3 Corse ViaStella

La maison médicale de l’Alta-Rocca a ouvert ses portes à deux pas du musée de Levie. Un pôle de santé qui a reçu l’appui des institutions, longtemps la région a été considérée comme un désert médical

L’établissement compte trois médecins généralistes, un spécialiste, un cabinet de quatre infirmiers, un kinésithérapeute, un dentiste, une psychologue, deux orthophonistes et une sage-femme. 

 
Ouverture d’une maison médicale à Levie
Intervenants - Jacky Liautaud, Président Association Pôle médical de L'Alta-Rocca ; Eric Meulet, Médecin généraliste maison de santé lévie ; Don Napoléon de Peretti della Rocca, Maire de Lévie ; Vincent de Peretti, patient ; Pierre Arnaud, Chirurgien-urologue Equipe - Marie Cristiani ; Jacques-Paul Stefani ; Vanessa Alfonsi.


Et les plannings sont déjà chargés. « Les généralistes reçoivent entre 25 et 30 patients par jour, que ce soit sur place ou à domicile, le dentiste a une vingtaine de patients, les orthophonistes ont environ 10 consultations », explique Jacky Liautaud, président association pôle médical de L'Alta-Rocca. 
 

Inciter les médecins à s'installer dans le rural


Pour Éric Meulet, un des médecins généralistes de la maison de santé de l’Alta Rocca, ce modèle est le seul à inciter des médecins à venir s’installer dans le rural. « Ça facilite leur installation parce qu’ils ne se retrouvent pas tout seul. Ils n’auront pas la sensation d’isolement. Ils sortent de l’hôpital où ils sont habitués à avoir des référents. Et se retrouver seul dans un endroit un peu isolé et difficile d’accès, ça peut faire peur », estime-t-il. 

Dans la salle d’attente, les patients viennent de toute la micro-région. « On a les docteurs et tout un service à notre portée. Ca nous évite de descendre à Ajaccio ou à Porto-Vecchio ou à Propriano. On est suivi, c’est important », souligne Vincent de Peretti, patient. En 2020 un nouveau médecin généraliste rejoindra à temps plein le pôle médical. 

Une offre de soins destinée à sécuriser la population avec la volonté de la garder sur place, voire de l’amplifier. 



 

Sur le même sujet

Propriano : une journée avec les bénévoles de la SNSM

Les + Lus