Cet article date de plus de 3 ans

Le berger corse qui exporte son fromage jusqu'aux plus grandes tables de France

Jean-François Brunelli élève ses brebis à Porticcio, sur la Rive-Sud du golfe d'Ajaccio, là où était déjà installée sa famille en 1830. Ce berger exporte une partie de ses fromages sur le continent jusqu'aux tables de présidents. Portrait.
© FTVIASTELLA
Quand on demande à Jean-François Brunelli combien il a de bêtes, il répond : "quelques-unes" et il sourit.

Il a 130 brebis en réalité, qui passent à la traite chaque jour. Certaines ont des marques qui servent "à la préparation à l'insémination artificielle". Pour les choisir, c'est "en fonction des rendements laitiers". Les meilleures brebis sont ainsi sélectionnées.

durée de la vidéo: 03 min 47
Le berger corse qui exporte son fromage jusqu'aux plus grandes tables de France ©France 3 Corse ViaStella

A 63 ans, il ne se ménage pas. Dès que la traite est finie, il court pour stocker le lait : "je suis dans une fabrication à l'ancienne, il ne faut pas que le lait refroidisse, sinon il caille et ça va être galère".

Pendant ce temps-là, Sylvie descend à la cave pour s'occuper des fromages. Ancienne contrôleuse de gestion dans une grande marque automobile, elle a tout quitté il y a 4 ans pour s'installer avec Jean-François, désormais son compagnon.

"Je ne pensais pas un jour que je vivrais un jour ma vie ici, que je changerai la vie parisienne contre la vie en Corse", explique-t-elle.

Leur fromage est un vrai succès : ils exportent sur le continent. Ils ont même fourni le George-V, Matignon ou l'Élysée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gastronomie sorties et loisirs agriculture économie ruralité société