73 mines de la Seconde Guerre mondiale découvertes à Porto-Vecchio

Maxime Susini, militant nationaliste de 36 ans, a été assassiné ce jeudi 12 septembre à Ajaccio / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
Maxime Susini, militant nationaliste de 36 ans, a été assassiné ce jeudi 12 septembre à Ajaccio / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Soixante-treize mines antipersonnel datant de la Seconde Guerre mondiale ont été retrouvées enterrées à moins d'un mètre sous terre sur un terrain à proximité du centre-ville de Porto-Vecchio. Les engins explosifs ont été récupérés par les démineurs, et devraient être détruits dans la journée.

Par A.B / France 3 Corse ViaStella

La découverte ravira les passionnés d'histoire, mais a surtout surpris, hier, mardi 22 octobre, sur ce terrain à proximité du centre-ville de Porto-Vecchio : soixante-treize mines antipersonnel datant de la Seconde Guerre mondiale ont été retrouvées par le propriétaire des lieux, enterrées à moins d'un mètre sous terre. 

Alertés, pompiers et gendarmes de Porto-Vecchio se sont rendus sur place pour sécuriser le périmètre avant l'arrivée des démineurs.

L'intervention s'est déroulée sans accroc : les engins explosifs, qui n'étaient pas amorcés, assurent les démineurs, ont été déterrés, et le site rigoureusement inspecté.

Les mines devraient être détruites dans la journée


 

Sur le même sujet

Municipales 2020 : Entretien avec Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte

Les + Lus