Jean-Christophe Angelini présente sa liste Pà Portivechju à Porto-Vecchio

© FTV
© FTV

Jean-Christophe Angelini a présenté jeudi sa liste Pà Portivechju à Porto-Vecchio.
 

Par P.S.

Il n’y a pas vraiment de surprise sur la liste présentée jeudi à Port-Vecchio par Jean-Christophe Angelini : beaucoup étaient déjà candidat avec lui ou avec Michel Giraschi en 2014.
Jean-Christophe Angelini présente sa liste Pà Portivechju à Porto-Vecchio
Jean-Christophe Angelini a présenté jeudi sa liste Pà Portivechju à Porto-Vecchio.

Mais certains ont tout de même rejoint la démarche. C’est le cas notamment de Pierre-Olivier Milanini troisième de liste et issu d'une famille historiquement fidèle aux Rocca Serra : « Il est temps de changer maintenant, le système est en bout de course. Je suis architecte aussi. En tant qu’architecte, avec la déontologie d’un architecte, je ne peux pas rester le témoin passif du massacre qu’on est en train de faire dans notre commune », dit-il à la tribune, devant une salle comble.

Sur les réseaux sociaux, la liste Pà Portivechju avait déjà commencé à présenter un à un ses candidats.

Autour des thèmes des constructions à Porto Vecchio, de la langue corse, du patrimoine, le but de Pà Portivechju est aussi de rappeler que sa démarche est avant tout nationaliste. Avec plusieurs militants sur la liste.
 

La difficile union des nationalistes

Mais il est difficile, aujourd’hui, d'imaginer une victoire sans une union des deux listes nationalistes au second tour.

« Nous sommes ouverts au dialogue avec tous. Avec Don-Mathieu bien sûr, qui comme nous se réclame d’une opposition à l’actuelle équipe municipale mais également à des électeurs qui se réclameraient peut-être du maire sortant et qui pourraient être prêts à nous rejoindre d’ici-là », explique Jean-Christophe Angelini.

Malgré les discussions, Don-Mathieu Santini, l'autre candidat nationaliste, soutenu par Femu a Corsica et Core In Fronte, l'a annoncé : il n'y aura pas d'union, pas même au second tour.

 

Sur le même sujet

Les + Lus