Le Tour de Corse historique, un rendez-vous désormais incontournable

La 21ème édition du Tour de Corse historique s'annonce sous les meilleurs auspices. Année après année, les organisateurs ont réussi à installer bien plus qu'une simple compétition. Et les coureurs se bousculent pour prendre place sur la ligne de départ.

356 équipages, de quinze nationalités différentes, vont sillonner, durant cinq jours de compétition, les routes de l'extrême-sud, de Balagne ou du col de Sorba... Le nombre d'inscrits à ce 21ème Tour de Corse historique se suffit à lui-même. Jamais autant de concurrents n'avaient pris part à une course automobile. Sur l'île, et ailleurs. 

15 nationalités

Un succès spectaculaire, qui vient récompenser le travail inlassable abattu par l'équipe qui organise le Tour, et son patron, José Andreani. Depuis une vingtaine d'années, ils sont mobilisés, toute l'année, pour faire de ce rallye un savant mélange de compétition relevée, de tracés redoutables, de décors à couper le souffle, et de convivialité.

Sans oublier des voitures de légende, couvrant huit décennies de sport automobile. 

Et désormais, les pilotes les plus huppés des quarante dernières années notent scrupuleusement la date du Tour de Corse historique sur leur agenda, chaque année. 

18 spéciales

Sur la ligne de départ, à Porto-Vecchio, ce mardi, on retrouvera alain Oreille, vainqueur de l'an dernier sur sa Porsche 911, mais également Bruno Saby (Ford Capri), Cédric Robert, (BMW M3), Marc Vallicioni (BMW M3), Christophe Vaison (BMW M3), Christophe Casanova (BMW3), et de nombreux autres noms de la course automobile. 

Ce qui les attend, c'est un parcours inédit de 900 kilomètres, sur cinq jours, composé de 18 épreuves spéciales sur routes fermées, soit 350 km chronométrés et 550 kilomètres de liaison. 

catégories : VHC/VHRS/Légende

Retrouvez le reportage que nous avions consacré à la 18ème édition du Tour de Corse historique : 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rallye sport auto-moto