• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Sartène : l’aménagement du territoire au cœur des débats des scontri di i territorii 

Les débats se sont tenus ce samedi 11 mai à Sartène autour de Gilles Simeoni le président de l'exécutif et de Jean Biancucci. / © Lionel Luciani / FTVIASTELLA
Les débats se sont tenus ce samedi 11 mai à Sartène autour de Gilles Simeoni le président de l'exécutif et de Jean Biancucci. / © Lionel Luciani / FTVIASTELLA

I scontri di i territorii se poursuivent. Les débats se sont tenus ce samedi 11 mai à Sartène autour de Gilles Simeoni, le président de l'exécutif, et de Jean Biancucci. Les élus ont été invités par la collectivité de Corse afin de discuter de différentes problématiques, et notamment du Padduc.

Par France 3 Corse ViaStella

Aides aux communes, nouveaux outils de développement ou encore équipement des territoires, c'est autour de ces thématiques que les maires et représentants de communautés de communes ont débattu ce samedi 11 mai à Sartène.

Au programme de ce deuxième acte des scontri di i territtorii : une réflexion générale sur des domaines variés.
 
Sartène : l’aménagement du territoire au cœur des débats des scontri di i territorii 
Intervenants - Alain Sala, 1er Adjoint à la mairie de Figari ; Jean Biancucci, Président de l'agence d'aménagement durable, d'urbanisme et d'énergie Equipe - Lionel Luciani ; Frédéric Roche ; Mattea Luccioni.

 

« La loi fait foi »


Les élus ont pu faire part de leurs propositions et de leurs inquiétudes au cours d’ateliers
 
Au programme de ce deuxième acte des scontri di i territtorii : une réflexion générale sur des domaines variés. / © Lionel Luciani / FTVIASTELLA
Au programme de ce deuxième acte des scontri di i territtorii : une réflexion générale sur des domaines variés. / © Lionel Luciani / FTVIASTELLA

Par exemple : l'aménagement du territoire. « Nous avons les lois littoral et montagne qui s’appliquent. Le Padduc [plan d'amménagement et de développement durable de la Corse] n’a pas pu faire autrement que de décliner ces lois, exprimer ce qu’était un village, un hameau, mais ne pouvait pas aller au-delà de la loi. On se retrouve dans le même problème, la loi fait foi, donc les PLU [plan local d'urbanisme] sont verrouillés. Il est impossible de faire un PLU aujourd’hui », explique Alain Sala, 1er adjoint à la mairie de Figari.

Des critiques exposés directement aux services de la collectivité de Corse. « Il y a un certain nombre de remarques, critiques et de suggestions qui ont été faites. La synthèse qui a été rapportée est très utile pour l’évolution de ce dossier », estime Jean Biancucci, président de l'agence d'aménagement durable, d'urbanisme et d'énergie.
 
© Lionel Luciani / FTVIASTELLA
© Lionel Luciani / FTVIASTELLA

Des problématiques, pour la majeure partie, similaires à celles soulignées lors de la précédente réunion à Bastia. Il faudra attendre, la fin de ce tour des micro-régions, avant d'obtenir une synthèse de tous les échanges. Prochaine étape la semaine prochaine à Corte.


 

Sur le même sujet

Université de Corse : le doctorat, un atout pour se positionner sur le marché de l’emploi ? 

Les + Lus