• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Sartène : nouvelle mobilisation des personnels du lycée agricole

© Sylvie Wolinsky/FTVIASTELLA
© Sylvie Wolinsky/FTVIASTELLA

Nouvelle mobilisation des personnels du lycée agricole de Sartène. Ils réclament le maintien d'un poste remis en cause en partie. Une réunion doit se tenir jeudi 13 septembre pour trouver des solutions.

Par France 3 Corse ViaStella

Depuis deux jours, l'activité a repris normalement pour les 120 élèves du lycée agricole de Sartène. Mais le conflit qui oppose les personnels enseignants à la Direction régionale de l'agriculture (DRAAF) n'est pas terminé pour autant.

Une réunion est prévue jeudi pour évoquer le maintien du contrat à plein temps d'une enseignante. « Cette collègue, conformément à la note de service qui émane du ministère de l’Agriculture et conformément aux référentiels qui définissent les volumes horaires qui doivent être alloués aux élèves, soit recrutée à 100 %. À la réunion de demain [jeudi] nous aurons une réponse de la part du directeur régional », explique Jean-Paul Giovani, enseignant au lycée agricole de Sartène. 

Contactés, les représentants de la DRAAF n'ont pas souhaité intervenir avant la réunion. Mais selon nos informations, on s'acheminerait vers une fin de conflit. 
 

Les parents d’élèves montent au créneau


Les rentrées se suivent et se ressemblent au lycée agricole où, chaque année, il est question de réorganisation. Les parents d'élèves montent au créneau. « On se retrouve à sentir une ambiance électrique. […] Ce n’est pas bon », soutient Joelle Lescarmure, déléguée des parents d'élèves. 

 
Sartène : nouvelle mobilisation des personnels du lycée agricole
Intervenants - Jean-Paul Giovani, Enseignant au Lycée Agricole de Sartene ; Joelle Lescarmure, Délégué parents d'élèves ; Pascale Tesseyre, Directrice de l'Etablissement. Equipe - Pierre Simonpoli ; Sylvie Wolinsky ; Frédéric Guichard.


En filigrane, un malaise plus profond qui fait suite au suicide d'un élève en décembre 2017 avec en toile de fond des suspicions de harcèlement. 

La direction du lycée a renforcé l'accompagnement des élèves. « Nous avons renforcé l’équipe d’encadrement au niveau de la vie scolaire pour éviter cela. Mais jusqu’à maintenant, il n’y a pas de problème repéré. Si c’était le cas, nous ferions le nécessaire pour l’éviter. C’est un décès qui n’est pas lié à l’établissement directement et qui fait l’objet d’une enquête judiciaire. Et nous sommes à la disposition de la justice dans l’avancement de cette enquête », indique Pascale Tesseyre, directrice de l'établissement. 

La communauté éducative en est consciente, il faudra du temps pour remonter la pente. Le retour à la normale passe aussi par la récente restauration de l'internat qui sera inauguré officiellement en octobre.  



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus