Scandola : l'association U Levante réclame l'élargissement des zones de quiétude pour les balbuzards

Publié le
Écrit par A.A.

Ce samedi 2 juillet, l'association de défense de l'environnement a tenu une conférence de presse à Ajaccio. Elle y a réclamé l'élargissement des zones de quiétude pour les balbuzards afin de faciliter leur reproduction.

Une alerte autour de la protection du balbuzard dans le golfe de Porto. Un arrêté préfectoral met en place des zones de quiétude autour des nids du 1er juillet au 31 août.

Dans le détail, le document définit huit zones où "la navigation, le mouillage et le stationnement sont interdits. Ces interdictions s’appliquent aux navires et aux engins immatriculés (y compris les véhicules nautiques à moteur.) et, lorsqu’ils viennent du large, aux engins non immatriculés".

"Il y a déjà des nids vides"

Des mesures insuffisantes pour l'association de défense de l'environnement U Levante. "Elles sont beaucoup trop tardive. La reproduction avait déjà démarré en mars. Or, l'arrêté préfectoral a été pris le 1er juillet donc entre le mois de mars et de juin, il n'y a pas de zones de quiétude réglementaires. Il y a déjà des nids qui sont vides alors qu'ils étaient occupés avec une nidification certaine au mois de mars", détaille Michelle Salotti, membre de la direction collégiale de l'association.

Depuis le début de la période de reproduction, U Levante a fait trois constats d'huissier les 23 mars, 2 juin et 27 juin. "Ils ont constaté les dérangements que subissaient les nids. Nous avons donc trois constats qui décrivent la reproduction et les dérangements et qui sont incontestables."

L'association réclame ainsi que l'arrêté préfectoral soit pris dès fin mars, début avril, afin que toute la période de reproduction des balbuzards soit assurée et qu'il y ait des envols au mois de juillet.