Corse du Sud - Des motards masquent des radars fixes

Un radar masqué en Corse du Sud par des motards de la FFCM / © DR
Un radar masqué en Corse du Sud par des motards de la FFCM / © DR

Les motards de la FFMC de Corse du Sud (Fédération Française des Motards en Colère) ont orchestré une opération "commando" le week-end dernier en masquant avec du film plastique des radars automatiques pour protester contre la limitation de vitesse à 80 km/h.

Par Grégoire Bézie / FTVIASTELLA

La grogne ne faiblit pas dans les rangs de la FFMC. Les motards de la fédération de Corse du Sud ont monté dans la nuit de samedi à dimanche une opération "commando" en scotchant du film plastique sur des radars fixes pour protester contre la limitation de vitesse à 80 km/h.

La vitesse sera limitée à 80 km/h dès le 1er juillet sur les routes secondaires à double sens sans séparateur central (terre-plein, glissière). 

En janvier dernier, plusieurs dizaines de motards s'étaient rassemblés à Bastia et Ajaccio pour protester contre cette décision gouvernementale qui concerne la grande majorité des routes insulaires.

Un radar masqué avec du film plastique

Sur des photos publiées sur Facebook, on y voit quatre motards s'"attaquer" à un radar fixe sur le bord d'une route.

Le radar est enrubanné d'un film d'emballage noir. Les motards ont ensuite scotché une affiche "80 NON, FFMC di Corsica", avant de poser fièrement.

Un radar masqué en Corse du Sud par des motards de la FFCM / © DR
Un radar masqué en Corse du Sud par des motards de la FFCM / © DR

Il faut dire qu'ils ne risquent pas grand-chose pour cette action, dès lors que la circulation n'a pas été gênée. Seule la destruction ou la dégradation d'un radar sont très sévèrement punies par la loi, jusqu'à 3 ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende.

S'agissant de tags, les pénalités encourues peuvent s'élever jusqu'à 7 500 euros, avec en plus une peine de travail d'intérêt général.

Si ces infractions "sont commises par plusieurs personnes agissant en qualité d'auteur ou de complice", la loi précise que la peine d'emprisonnement pourra atteindre jusqu'à 5 ans et l'amende 75.000 euros. Pour les tags ou barbouillages, elle pourra s'élever à 15.000 euros…

Un radar masqué en Corse du Sud par des motards de la FFCM / © DR
Un radar masqué en Corse du Sud par des motards de la FFCM / © DR

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bac 2018: place aux toutes dernières révisions!

Les + Lus