• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Crise des déchets : une majorité d’élus locaux contre l’extension du CET de Viggianello

Une défiance profonde vis-à-vis de la stratégie déchets la CdC vient de s'exprimer dans l'enquête publique sur les déchets à Viggianello. Les élus locaux mairies et communauté de commune ont massivement dit "non" à l'extension du site, nécessaire à la gestion de la crise pour les deux ans à venir. 

Par P.S. avec F.A.

400.000 tonnes de déchets s’étendent sur le centre d’enfouissement technique (CET) de Viggianello.
Crise des déchets : une majorité d’élus locaux contre l’extension du CET de Viggianello
Intervenants - Jean Pereney, adjoint au Maire de Viggianello // Jean Pajanacci, président de la Communauté de communes du Valinco Sartenais Equipe - Florence Antomarchi / Stéphane Agostini

A chaque fois qu'une décharge a été fermée ou bloquée en Corse, c'est là que les ordures ont finalement été livrées. 2018 a affiché un nouveau record.

« L’année dernière on a enfoui 126.000 tonnes. C’est trois fois la capacité normale. On se dit qu’il ne peut pas y avoir d’exploitation de ce type sans danger pour nos populations », explique Jean Pereney, adjoint au maire de Viggianello.
 

126.000 tonnes en 2018

Pourtant il s'agit d'en mettre encore plus. Jusqu'à 220.000 tonnes sont jugées nécessaires pour passer, peut-être, le gros de la crise régionale. Dans le plan déchets de la Collectivité, en attendant de nouveaux sites et les marchés d'exportation, l'extension des capacités de Viggianello a été demandée par le Syvadec.

L'enquête publique lancée en décembre s'est close lundi. Seules une vingtaine d'observations ont été faites. Autant dire que la population a très peu participé.

« Je pense qu’il y a une certaine résignation de la part de la population, estime Jean Pereney. Mais ça n’a pas été le cas de la part des élus. Tout le monde prend conscience et tout le monde est alerté par les risques potentiels ».
 

"Prise de conscience"

Cette fois, les élus des 4 villages limitrophes ont rendu des avis défavorables.

Jeudi pour le dernier avis, celui de la communauté de communes, 21 voix se sont prononcées contre l’extension du site et 2 pour. La défiance est profonde.

« Si rien ne fait, tout va encore venir ici, regrette Jean Pajanacci, président de la Communauté de communes du Valinco Sartenais.  Pendant combien de temps ? On a accepté on a été les gentils et maintenant on en paie les conséquences. Et ce qui se dit aussi c’est que nous pensons que ça sera fera quand même »

Certains des élus de ce territoire, y compris des proches de la majorité régionale se sentent piégés. Dans les couloirs de la préfecture on confirme : il faudra de toute façon poursuivre l'exploitation de Viggianello. Une consultation publique pour rien ? Ni l'exécutif de Corse, ni le Syvadec n'ont voulu répondre à nos questions.



 

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus