Législatives – Que prévoient les derniers sondages ?

© Richard BOUHET / AFP
© Richard BOUHET / AFP

La République en marche! semble bénéficier de la faveur des électeurs. Le parti du président de la République, Emmanuel Macron, pourrait même obtenir la majorité absolue. Le principal parti d'opposition serait Les Républicains. Ils sont crédités de 20 à 23% des intentions de vote.

Par France 3 Corse ViaStella - AFP

"L'effet de souffle de la présidentielle" fait que les intentions de vote en faveur des candidats de la REM dépassent souvent largement le score réalisé par Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle, note Frédéric Dabi, directeur-adjoint de l'Ifop.

Derrière, Les Républicains sont crédités de 20% à 23% d'intentions de vote et de 100 à 150 sièges, ce qui en ferait le deuxième groupe parlementaire. Une débâcle s'annonce pour le Parti socialiste au pouvoir depuis 2012, crédité de moins de 10% des intentions de vote. Alors qu'il avait fait élire près de 300 députés dans la dernière législature, il pourrait en garder à peine le dixième.

Quant au Front national et à La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, qui s'annoncent comme les troisième et quatrième forces électorales du pays en voix, ils semblent dans l'impossibilité de capitaliser sur le bon score de leurs candidats à la présidentielle.

Ils espèrent surtout obtenir suffisamment de députés (15) pour former un groupe à l'Assemblée.

Cinq semaines après l'élection d'Emmanuel Macron, l'affaire immobilière impliquant Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires et candidat REM dans le Finistère, semble avoir eu un impact très limité sur les intentions de vote, selon les sondeurs, qui estiment en revanche que le débat sur la réforme du Code du travail pourrait peser.

Une certitude, le renouvellement de l'Assemblée est assuré avec près de 40% des députés sortants qui ne se représentent pas, l'entrée en vigueur de la loi sur le non-cumul des mandats et l'émergence d'une nouvelle génération de candidats.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Territoriales : pas d'alliance à droite pour le second tour

Près de chez vous

Les + Lus