Le système opaque de la réserve parlementaire en Corse

© MAXPPP - Christophe Petit Tesson
© MAXPPP - Christophe Petit Tesson

Va-t-on vers la fin à la réserve parlementaire? Jusqu'à présent, les parlementaires disposaient d'une somme d'argent qu'ils pouvaient distribuer dans leur circonscription. En Corse, environ 740 000 euros été ainsi attribuées chaque année à peine plus de la moitié des communes de l'île.

Par France 3 Corse ViaStella

Les 4 députés et 2 sénateurs de la Corse distribuent chaque année 740.000 euros via leur réserve parlementaire. Autant d'argent public reçu à la tête du client, car le contrôle est presque inexistant.

Encadré depuis 2013 et le scandale Cahuzac, le choix des destinataires de ces subventions d'État, communes ou associations, reste au bon vouloir de ces élus. Mais la pratique se révèle variée. Chaque député a droit à 130.000 euros par an.

Et même 10.000 euros supplémentaires quand on est membre du bureau de l'Assemblée, comme c'était le cas de Paul Giacobbi et de Laurent Marcangeli.

Le système opaque de la réserve parlementaire en Corse
Intervenant : Laurent Marcangeli, député sortant (LR) 1ere circonscription de Corse du Sud - France 3 Corse ViaStella - Florence Antomarchi

Paul Giacobbi, généreux avec sa réserve


Sur l'ensemble des parlementaires, Paul Giacobbi a été le plus généreux. Il a toujours distribué la totalité de ce qu'il pouvait quand les trois autres varient de 75 à 85%.

© FTVIASTELLA
© FTVIASTELLA

Laurent Marcangeli a été le plus économe avec ces fonds publics. La décision d'en finir avec la réserve parlementaire lui convient :

"Ce qui va viser à rendre les choses plus claires, plus transparentes, plus acceptables pour le citoyen, je crois que c'est une bonne chose. Je crois qu'il faudra beaucoup plus de transparence."

Et de poursuivre : "Je crois qu'il leur faut plus de moyens pour travailler, parce que parfois, on peut en manquer. Et moins d'artifices, comme cette réserve, qui peut être utile pour des communes. Elles auront j'espère une compensation. Mais elle peut parfois troubler le citoyen lambda."

Caractère inégalitaire de la distribution


Légende : Ce que donne un parlementaire en moyenne (en jaune) et ce qu'il réserve à sa propre commune (en rouge). / © FTVIASTELLA
Légende : Ce que donne un parlementaire en moyenne (en jaune) et ce qu'il réserve à sa propre commune (en rouge). / © FTVIASTELLA

Sauveur Gandolfi-Scheit favorise 18 fois plus Biguglia que les autres. Laurent Marcangeli chouchoute Rezza à peine 4 fois plus que la moyenne.

Paul Giacobbi apparait comme le plus égalitaire. il a donné juste deux fois plus à Venaco qu'aux autres. En fait il a concentré son action sur très peu de communes, 20 en 4 ans contre plus de 130 pour Sauveur Gandolfi-Scheit. Surtout, c'est une commune amie, celle de Saint-Pierre-de-Venaco dirigée par Mimi Viola qui en a le plus profité avec 55.000 euros.

Il ne s'agit que de députés. C'était encore plus opaque et inégalitaire avec les sénateurs. La médaille revient à Nicolas Alfonsi. En 2014, il avait attribué 75 % de sa dotation à Piana. Soit 120.000 euros.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Territoriales - Quid de la compagnie maritime régionale ?

Près de chez vous

Les + Lus