Cet article date de plus de 7 ans

Une économie sociale et solidaire mieux aidée en Corse

Le 4 juin, le Sénat a adopté un projet de loi destiné à dynamiser l'économie sociale et solidaire. En Corse, ce domaine représente près de 12% des emplois du privé, dont une grande partie dans le tourisme social.   
L'économie sociale et solidaire, c'est avant une autre vision du monde du travail  et une mission : l' utilité publique. Une entreprise qui produit comme les autres mais qui ne bénéficie pas des mêmes aides que les entreprises commerciales. 

Le 4 juin dernier , le sénat a adopté en deuxième lecture, le projet de loi relatif à l'économie sociale et solidaire présenté par Benoît Hamon. Ce texte reconnaît ce modèle particulier et vise à le dynamiser. 

L'objectif, créer 100.000 emplois dans les prochaines années. Pour aider à financer ce secteur, la banque publique d'investissement a réservé la somme de 500 millions d'euros. 

En Corse, le secteur est porteur. L'économie sociale et solidaire y représente 12,6 % des emplois privés, en grande partie dans le tourisme social. 

Pour construire une stratégie de croissance durable adapté aux spécificités de l'île, la Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire veut travailler en synergie avec un maximum d'acteurs. 

Reportage Sylvie Wolinsky, Christelle Nicolas, Dominique Lameta : 
durée de la vidéo: 01 min 57
L'économie sociale et solidaire en Corse


Le projet de loi sur l'économie sociale et solidaire  


Le projet a été présenté par Benoît Hamon lorsqu'il était ministre délégué chargé de l’économie sociale et solidaire et de la consommation, au sein du gouvernement Ayrault. 
 
Le projet de loi a pour objet d'« encourager un changement d'échelle de l'économie sociale et solidaire dans tous ses aspects, afin de construire avec les entreprises de l'économie sociale et solidaire une stratégie de croissance plus robuste, plus riche en emplois, plus durable et plus juste socialement ».

Pour les porteurs du projet de loi, "l’ESS n’est pas seulement une réponse à la crise parce qu‘elle permet de créer des activités et des emplois pour satisfaire les besoins sociaux nés de la crise. Elle est une solution à la crise parce qu’elle démontre que l’on peut combiner performance économique, innovation et utilité sociale" (Extrait du document). 

   >>> Lire le document sur le projet de loi sur l'ESS :

Document economie.gouv.fr

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie