Vendanges : une récolte impactée par la sécheresse

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.P.

Les vendanges sont particulièrement précoces cette année, en raison de la sécheresse et des températures records de l’été.  Un climat défavorable à la production viticole et vinicole.

Isabelle Courrèges est dépitée. La viticultrice de Cognocoli -Monticchi a commencé les vendanges 15 jours plus tôt cette année et constate l’ampleur des dégâts : des grappes rabougries à cause de la sécheresse et des rayons du soleil.

« La parcelle, on se demande s’il faut la vendanger… Je pense qu’on va envoyer les coupeurs et qu’ils vont ramasser ce qu’il reste. », se résigne-t-elle.

durée de la vidéo: 01 min 54
Vendanges : une récolte impactée par la sécheresse

 

Une production en baisse cette année


Une quinzaine de coupeurs s'activent depuis ce matin sur cette parcelle de sciaccarello, le cépage majoritaire de ses 50 hectares de vigne. Les travailleurs ne ramassent pas toutes les grappes. Les plus flétries sont écartées.

« Le sciaccarello, c’est vrai qu’il flétrie un peu tous les ans. Ce n’est pas une mauvaise chose quand on fait des vins rouges, mais quand on tire des rosés, ça fait souvent des jus un peu trop sucrés donc ce sera un peu trop alcoolisé. »

Les vendanges sont réalisées à la machine durant la nuit et à la main pendant la journée. Les remorques chargées de grappes enchainent les rotations, mais pas de risque d'embouteillage à la cave cette année en raison du peu de volume récolté.

« L’année dernière était une très grosse récolte. Nous avons fait un peu plus de 2000 hectolitres. Cette année, si on en fait la moitié, on sera contents. », songe la viticultrice. Je pense que ce sera un millésime atypique… »

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.