• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Corse : les médecins généralistes et spécialistes sont en grève

Les médecins généralistes protestent notamment contre la généralisation du tiers payant / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Les médecins généralistes protestent notamment contre la généralisation du tiers payant / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Depuis mardi et jusqu’au 31 décembre, les médecins généralistes sont en grève. Les spécialistes rejoignent le mouvement ce mercredi. Que faire si vous êtes malade ?

Par Angélique Mangon avec AFP

Alors que les médecins urgentistes ont obtenu hier un accord qualifié d’ "historique" avec le gouvernement, concernant notamment le temps de travail, les médecins généralistes et spécialistes sont en grève.


Quelles sont les revendications des médecins généralistes libéraux ?


Les généralistes sont appelés par leurs principaux syndicats à garder porte close et à faire la grève des gardes. La revalorisation de la consultation de 23 à 25 euros, et la réécriture, voire le retrait, du projet de loi santé, sont au cœur de leurs revendications.

Ils dénoncent notamment la délégation de la vaccination aux pharmaciens, le pouvoir accru des agences régionales de santé ou la généralisation du tiers payant d'ici à 2017 (dispense d'avance de frais). "La généralisation du tiers payant ne favorisera pas l’accès aux soins pour les plus démunis", estime Antoine Grisoni, président de l'Union Régionale des Professionnels de Santé Médecins Libéraux de Corse.

S'il restait difficile mardi d'évaluer le nombre de grévistes, les libéraux n'étant pas obligés de déposer un préavis, les syndicats promettent une "mobilisation historique".

Ainsi, Claude Leicher, le président du principal syndicat de généralistes MG France, a évoqué mardi "un mouvement d'une ampleur inégalée". "Dans les régions les plus mobilisées, 80% des cabinets médicaux sont fermés", selon son syndicat.

Une grève qui pourrait entraîner un afflux de patients dans les hôpitaux.

Marisol Touraine a repoussé l'examen de son projet de loi santé par le Parlement à avril, promis la réécriture de certains points et la relance des discussions sur le tiers payant. Mais ces travaux attendront "la rentrée", a-t-elle fait valoir lundi.


Comment se faire soigner ?


Les médecins ont l'obligation déontologique de respecter la prise en charge en urgence et la continuité des soins et, par conséquent, de s'organiser pour ne pas nuire aux patients. Premier réflexe, contactez votre médecin traitant pour savoir s'il fait grève ou non et reportez les consultations non-urgentes.

Pour une gastro ou une grippe, des médecins non-grévistes consulteront en ville et des grévistes seront réquisitionnés. Faute de volontaires pour les gardes, les préfets peuvent procéder à des réquisitions et les directeurs d'hôpitaux assigner des médecins.

Le cas échéant, composez le 15 ou le numéro de permanence des soins de votre département, le 36-24 en Corse-du-Sud, le 04 95 30 15 03, en Haute-Corse. A Ajaccio, SOS Médecin sera en grève du 26 au 28 décembre. Les visites à domicile ne seront plus assurées mais une permanence sera mise en place de 8 heures à minuit.

Enfin, les Urgences doivent rester réservées aux... urgences. L'hôpital "fera face" à l'afflux de patients, car il en a "déjà l'habitude", assure Gérard Vincent, délégué général de la fédération hospitalière de France (FHF). Mais des délais d'attente plus importants pourraient être à craindre pour tous les petits bobos, car les urgences vont passer d'abord.

Les médecins généralistes sont en grève
Reportage de Frédéric Danesi, Eric Proenca et Anastasia Mordin. Intervenants : Pierrette, Patiente ; Marc Graziani, Medecin.

 

Sur le même sujet

Corse-du-Sud : 15 tonnes de verre collectées chaque jour auprès de 200 bars et restaurants

Les + Lus