Des niveaux de pollution particulièrement bas dans les centres-villes d’Ajaccio et de Bastia, merci Corsica Classica !

Publié le Mis à jour le

Des niveaux de pollution particulièrement bas ont été enregistrés jeudi dans les centres-villes d'Ajaccio et de Bastia alors qu'il était interdit aux automobiles de circuler lors du passage des coureurs cyclistes de la Corsica Classica. Une incidence inattendue...

Non sans humour, Qualitair souligne dans un communiqué "la Classica Corsica une réussite sportive et des bienfaits pour l’environnement et la santé publique !" et rappelle "le sport est bon pour la santé".

Des interdictions de circulation ont donc eu une incidence certaine sur les niveaux de pollution, elles ont été appliquées lors du passage des coureurs cyclistes de la Corsica Classica.

Résultat : les niveaux dans l’air en dioxyde d’azote (polluant indicateur de la pollution routière entre autre) ont diminué en moyenne de 31 % dans la journée de jeudi.

Les centres-villes habituellement points noirs de la qualité de l’air en Corse ont donc bénéficié de la circulation des vélos. Les niveaux de pollution qui y sont enregistrés dépassent en moyenne sur l’année la valeur limite européenne de protection de la santé humaine.

Jean-Luc Savelli, le directeur de Qualitair, note que la météo de ces derniers jours a été largement favorable à la diminution de la pollution dans l’air, mais le "sans-voiture" en ville a eu des conséquences aussi.  Et de conclure "vive le vélo, la marche et les transports en communs".

Les services de l’Etat ont lancé sur ces zones des plans de protection de l’atmosphère dont l’objectif est de réduire de façon significative la pollution, en partenariat avec les collectivités.