Quelle relève pour la viticulture en Corse?

La viticulture en Corse, un secteur fleurissant qui peine à trouver une relève faute de formation / © Michel LUCCIONI / MAXPPP
La viticulture en Corse, un secteur fleurissant qui peine à trouver une relève faute de formation / © Michel LUCCIONI / MAXPPP

Avec plus de 150 millions d'euros de chiffre d'affaire et 1500 emplois directs, la viticulture est un secteur en bonne santé y compris hors de Corse : le vin est le premier produit exporté. Et pourtant, alors que la filière recrute, il n'existe pas dans l'île de formations aux métiers de la vigne.

Par France 3 Corse Viastella

Il n'existe toujours pas de formations aux métiers de la vigne. Le lycée agricole de Borgo a voulu en ouvrir une en 2012, mais seul un candidat s'était présenté. Pourtant, la filière a de quoi séduire. Elle est florissante avec plus de 150 millions d'euros de chiffre d'affaires. Ses 450 producteurs génèrent plus de 1500 emplois directs. Et la vigne recrute tous azimut.

Le comité interprofessionnel des vins de Corse a lancé une étude pour évaluer les besoins en main d'oeuvre de la filière. Et il y a urgence : la moyenne d'âge du salarié de la vigne en Corse est de 63 ans.

A l'initiative des professionnels, une réflexion est engagée avec le lycée agricole de Borgo pour mettre en place une formation viticole à la rentrée prochaine.

Une affaire à suivre et un dossier à découvrir d'Emilie Arraudeau et Jean-Luc Leccia

François Franceschi, viticulteur; Eric Poli, président du CIV (comité interprofessionnel des vins de Corse); Bastien Pichot, employé de cave; Aurélie Melleray, oenologue; Georges Fazekas, apprenti viticulteur.

Sur le même sujet

Les + Lus