La droite en ordre dispersé aux élections territoriales

Illustration - L'hémicycle de l'Assemblée de Corse à Ajaccio / © LUCCIONI / MAXPPP
Illustration - L'hémicycle de l'Assemblée de Corse à Ajaccio / © LUCCIONI / MAXPPP

A trois mois des élections territoriales, les tractations ont déjà commencé pour constituer les listes. A droite, après les échecs aux législatives, il pourrait y avoir deux à trois listes.

Par France 3 Corse ViaStella

Valerie Bozzi légitimiste et Jean-Martin Mondoloni régionaliste. Cette volonté de représenter des courants idéologiques distincts semble se heurter à des logiques de territoires.

En coulisse, il est reproché au maire de Grosseto de centrer sa démarche dans le sud en accord avec le maire d’Ajaccio Laurent Marcangeli et de privilégier le choix des personnes au détriment du programme.

De son côté la candidate affirme que des discussions sont en cours avec des élus de Haute-Corse, comme Karine Chinesi Murati de Biguglia ou encore François Xavier Ceccoli de San Giuliano.

Quant à Jean-Martin Mondoloni, un temps supposé rencontrer des difficultés pour constituer une liste, le leader d'Une nouvelle Corse aurait trouvé des soutiens en balagne, sur la plaine orientale et même dans la région d'ajaccio.

La droite en ordre dispersée aux élections territoriales

 

Sur le même sujet

suivez les élections régionales sur France Info

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

de casalta/corse matin

Près de chez vous

Les + Lus