Économie : immersion dans l’incubateur de start-up du pays ajaccien

© CCI 2A/Twitter
© CCI 2A/Twitter

Tout faire pour aider les créateurs d'entreprise. C'est l'objectif de la M3E, La Maison de l'Entrepreneur, de l'Entreprise et de l'Emploi du Pays Ajaccien. La charte de fonctionnement a été signée ce lundi avec la Chambre de Commerce et d'Industrie de Corse du Sud, désormais partenaire.

Par France 3 Corse ViaStella

De la matière grise en ébullition. Cette start-up ajaccienne emploie 12 ingénieurs. Leur projet est de concevoir un anneau intelligent. C’est au mois de juin prochain que démarrera la phase de test, avec une question : quel sera l’intérêt du marché pour ce nouvel objet ?

« Icare, c’est une bague qui va permettre de remplacer l’intégralité de votre portefeuille et de votre porte-clefs. Grâce à cette bague, vous allez pouvoir payer, vous identifiez au travail comme à la maison, et même démarrer votre véhicule en toute sécurité, d’un simple geste de la main », explique Fabien Raïola, directeur d'entreprise.
Avant d’en arriver là, il a fallu déposer des brevets, soit un investissement de 90 000 euros. Pour cela, l’aide financière et les conseils en droit de la propriété de l’incubateur Inizia ont été déterminants.



« C’est essentiel au quotidien »


Claudia Cerami en a également bénéficié pour sa start-up LSee. Prochainement, l’entreprise va réaliser une levée de fonds pour entrer en phase concrète. L’intérêt est de dégager des synergies.

« Le fait d’être toujours entourée, le fait d’être dans une vraie dynamique de start-up, de ne pas rester chez soi tout seul. C’est vraiment très important d’être toujours mis en relation, d’être mise au courant des appels à candidature, des appels à projet, nous aider dans différents financements. C’est essentiel au quotidien », estime la créatrice d’entreprise.




Michèle Rossi va commercialiser une machine à glaçons. Le projet est terminé et l’entreprise s’apprête à recruter des salariés. « Je vais rencontrer incessamment sous peu mon marché qui se situe notamment dans les ports. Je suis affiliée à la fédération des ports de France, on est partenaire officiel des ports de France. Cette machine va donc se retrouver sur tous les ports de France », explique-t-elle. 

Les locaux sont loués à des tarifs préférentiels par la communauté d’agglomération du pays ajaccien. Chaque année, 500 personnes viennent demander conseil à la maison des entrepreneurs de l’entreprise et de l’emploi.


Sur le même sujet

Tema pêche : découverte des techniques et de l’environnement grâce à un guide professionnel

Les + Lus